Réseaux sociaux, folie ou nécessité ? - Technologies - RFI

 

  1. 03:00 TU Journal
  2. 03:15 TU Sessions d'information
  3. 03:30 TU Journal
  4. 03:33 TU Sessions d'information
  5. 03:40 TU Accents d'Europe
  6. 04:00 TU Journal
  7. 04:15 TU Sessions d'information
  8. 04:30 TU Journal
  9. 04:33 TU Sessions d'information
  10. 04:37 TU Grand reportage
  11. 04:57 TU Sessions d'information
  12. 05:00 TU Journal
  13. 05:15 TU Sessions d'information
  14. 05:30 TU Journal
  15. 05:40 TU Sessions d'information
  16. 05:50 TU Sessions d'information
  17. 06:00 TU Journal
  18. 06:15 TU Sessions d'information
  19. 06:30 TU Journal
  20. 06:43 TU Sessions d'information
  21. 07:00 TU Journal
  22. 07:10 TU Sessions d'information
  23. 07:30 TU Journal
  24. 07:40 TU Grand reportage
  25. 08:00 TU Journal
  1. 03:00 TU Journal
  2. 03:15 TU Sessions d'information
  3. 03:30 TU Sessions d'information
  4. 04:00 TU Journal
  5. 04:15 TU Sessions d'information
  6. 04:30 TU Sessions d'information
  7. 05:00 TU Journal
  8. 05:15 TU Sessions d'information
  9. 05:30 TU Sessions d'information
  10. 06:00 TU Journal
  11. 06:15 TU Sessions d'information
  12. 06:30 TU Journal
  13. 06:43 TU Sessions d'information
  14. 07:00 TU Journal
  15. 07:10 TU Sessions d'information
  16. 07:30 TU Sessions d'information
  17. 08:00 TU Journal
  18. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  19. 08:30 TU Journal
  20. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  21. 09:00 TU Journal
  22. 09:10 TU Priorité santé
  23. 09:30 TU Journal
  24. 09:33 TU Priorité santé
  25. 10:00 TU Journal
fermer

Technologies

Facebook

Réseaux sociaux, folie ou nécessité ?

media

Ils sont près de 32 millions de Français à répondre présents sur les réseaux sociaux. On se dit que cela fait beaucoup de bruit voire du blabla. Car les réseaux sociaux, tout le monde y est, certains y sont même accros, mais ça sert à quoi ? Tour d’horizon de la folie des réseaux sociaux et explications…

On a appris cette semaine que, selon le baromètre annuel de l’institut Médiamétrie, près de 32 millions de Français sont inscrits sur un réseau social. Soit une hausse de deux millions par rapport à l’année dernière. « Cette progression est encore supérieure à celle de l’an dernier où l’on avait déjà gagné 1,6 million d’adeptes », souligne l’institut. Nouvelles technologies, nouveaux usages : ils sont de plus en plus nombreux à se connecter à leur réseau social préféré tous les jours depuis leur téléphone mobile. « Les inscrits sont toujours aussi assidus avec près de 2 sur 3 les visitant tous les jours ou presque. Ils sont notamment de plus en plus nombreux à les consulter tous les jours sur leur téléphone mobile », est-il souligné dans l’enquête.

« Les gens se connectent sans arrêt, partout, dans toutes les positions »

De quoi être accro, expert du personal branding, voire à la limite du burn-out ? Car : « Les gens se connectent sans arrêt, partout, dans toutes les positions - au lit, au restaurant, dans les salles d’attente », a constaté Remy Oudghiri, directeur de l’institut de sondage français Ipsos et auteur du livre Déconnectez-vous !. Les écrans ont d’ailleurs envahi les années 2010. Ainsi, aux Etats-Unis, près de la moitié des adultes disposent d’un smartphone et plus d’un tiers une tablette numérique. « Ce surgissement soudain des possibilités infinies de connexion, après une période initiale d’enthousiasme, conduit chaque utilisateur à réfléchir sur la façon de savourer l’existence tout en profitant de leur connexion. La question se pose de savoir comment éviter la dépendance », ajoute M. Oudghiri.

Dans la consommation, voire l’excès 

La dépendance certes, mais aussi les troublantes questions qui vont avec. Car il est loin le temps de la découverte, on est dans la consommation, voire l’excès, mais aussi l'apréhension selon une étude effectuée par le think tank Idate qui a constaté ainsi une augmentation croissante des identités numériques. Un internaute français dispose maintenant en moyenne de 16,4 comptes en ligne (contre 12 en 2010, et 13,6 en 2011). Une surenchère d'identités qui complexifie la vie numérique, avec les dégâts collatéraux qui vont avec, car 43% des sondés se disent gênés par la gestion des mots de passe. Accros, on vous dit, mais également fébriles depuis peu… Ainsi, selon l’Idate, 75% des internautes disent refuser les outils de géolocalisation et seulement 34% déclarent avoir confiance en les possibilités d'hébergement en ligne, les fameux cloud. La conservation des données personnelles est un des sujets les plus sensibles pour les internautes et 92% d’entre eux jugent important qu'elle soit limitée dans le temps.

Cinq millions de Français n’ont pas de relations sociales

Les réseaux sociaux encouragent certes à faire des clics pour un oui ou pour un non, à partager des photos de plats appétissants, à communiquer sa pensée du jour via des posts. Mais il est confondant de découvrir dans une récente étude de la Fondation de France, qu’au sein des cinq réseaux de sociabilité clairement définis par les sociologues (familial, professionnel, amical, affinitaire ou de voisinage), l’ambiance n’est pas si enthousiaste. Ainsi on apprend que depuis 2010, la solitude a touché en France un million de personnes supplémentaires. Ils sont près de 5 millions désormais à ne pas avoir eu ou peu de relations sociales. 27% des Français qui en 2013 ne disposent que d’un seul réseau (contre 23% en 2010), 39% n’ont pas de lien soutenu avec leur famille (contre 33% en 2010), 37% n’ont pas ou peu de contacts avec leurs voisins (contre 31%) et 25% ne disposent pas d’un réseau amical actif (contre 21%).

 

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.