Les ados sous l’influence des réseaux sociaux ? - Technologies - RFI

 

  1. 04:15 TU Sessions d'information
  2. 04:30 TU Journal
  3. 04:33 TU Sessions d'information
  4. 04:40 TU LA DANSE DES MOTS 2
  5. 05:00 TU Journal
  6. 05:15 TU Sessions d'information
  7. 05:30 TU Journal
  8. 05:33 TU Sessions d'information
  9. 05:40 TU Grand reportage
  10. 06:00 TU Journal
  11. 06:15 TU Sessions d'information
  12. 06:30 TU Journal
  13. 06:40 TU Sessions d'information
  14. 07:00 TU Journal
  15. 07:15 TU Sessions d'information
  16. 07:30 TU Journal
  17. 07:43 TU Sessions d'information
  18. 08:00 TU Journal
  19. 08:10 TU Religions du monde
  20. 08:30 TU Journal
  21. 08:33 TU Religions du monde
  22. 09:00 TU Journal
  23. 09:10 TU La marche du monde
  24. 09:30 TU Journal
  25. 09:33 TU La marche du monde
  1. 04:15 TU Sessions d'information
  2. 04:30 TU Sessions d'information
  3. 05:00 TU Journal
  4. 05:15 TU Sessions d'information
  5. 05:30 TU Sessions d'information
  6. 06:00 TU Journal
  7. 06:15 TU Sessions d'information
  8. 06:30 TU Journal
  9. 06:43 TU Sessions d'information
  10. 07:00 TU Journal
  11. 07:15 TU Sessions d'information
  12. 07:30 TU Sessions d'information
  13. 08:00 TU Journal
  14. 08:10 TU Le débat africain
  15. 08:30 TU Journal
  16. 08:40 TU Le débat africain
  17. 09:00 TU Journal
  18. 09:10 TU Religions du monde
  19. 09:30 TU Journal
  20. 09:33 TU Religions du monde
  21. 10:00 TU Journal
  22. 10:10 TU C'EST PAS DU VENT D 1
  23. 10:30 TU Journal
  24. 10:33 TU C'EST PAS DU VENT D 2
  25. 11:00 TU Journal

Dernières infos

  • Elections au Botswana: le président Ian Khama réélu pour un second mandat
fermer

Technologies

Facebook Réseaux sociaux twitter

Les ados sous l’influence des réseaux sociaux ?

media

Connectés, les ados le sont, de plus en jeunes et de plus en plus souvent. Dans leurs échanges, parfois : l’apologie de comportements nocifs voire à risque, comme le tabac ou la consommation d’alcool. Ces partages de mauvais procédés pourraient en influencer négativement certains. C’est le résultat d’une étude qui met à jour le miroir malsain que peuvent être parfois les réseaux sociaux.

Une campagne officielle avait eu lieu concernant un hypothétique permis de naviguer sur les réseaux sociaux. On est en droit de se demander s’il ne faudrait pas réellement instaurer un permis à point. Car c’est un fait, les enfants grandissent avec les réseaux sociaux (abonnés ou pas d’ailleurs). Facebook, Twitter, Tumblr, GIF animés… sont dans le langage courant des parents et des cours d’école dès le plus jeune âge. Ils partagent, échangent, mais aussi sont influencés par ces « nouveaux médias » dorénavant utilisés pour diffuser mais aussi recevoir des informations, qu'elles soient personnelles ou relevant de l’actualité internationale.

«Les comportements d’amis sur internet sont une source probable d’influence sur ses pairs»

Et quoi de plus photogénique et drôle pour un ado que la première cuite ou le premier joint qui se retrouvent très souvent partagés en photos ou textes via ces réseaux sociaux ?! Un phénomène contagieux qui pourrait modifier les comportements des ados les plus influençables ? C’est fort probable et ce sont du moins les conclusions d’une enquête parue dans l’édition en ligne du Journal of Adolescent Health du 3 septembre.

L’étude américaine explique que certaines fréquentations sur les réseaux sociaux peuvent encourager les adolescents américains à adopter des comportements nocifs pour leur santé comme boire ou fumer. Grace Huang, l’un des coauteurs de l’étude explique que « les comportements d’amis sur Internet sont une source probable d’influence sur ses pairs. » Elle ajoute que « c’est un point important si l’on considère que 95% des 12-17 ans aux Etats-Unis vont sur internet chaque jour, et que 80% de ces jeunes utilisent les réseaux sociaux pour communiquer. »

Principal auteur de ces travaux, Thomas Valente, de l’école de médecine Keck de l’Université de Californie du Sud, a étudié avec son équipe le comportement de 1 563 étudiants de l’établissement El Monte Union High School District, dans le comté de Los Angeles en Californie, entre octobre 2010 et avril 2011. « À notre connaissance, il s’agit de la première étude à appliquer des méthodes d’analyses aux réseaux sociaux afin de déterminer comment les activités en ligne des adolescents sur les sites de médias sociaux influencent leur consommation d’alcool ou de tabac », ajoute-t-il.

«Les adolescents peuvent être influencés par les photos publiées par leurs amis»

Elle conclut que les jeunes qui voient sur Facebook ou Myspace des photographies de leurs amis en train de fumer ou de boire de l’alcool auront plus tendance à eux-mêmes fumer ou boire de l’alcool. « Notre étude montre que les adolescents peuvent être influencés par les photos publiées par leurs amis » sur les réseaux sociaux, explique Thomas Valente.

Les chercheurs ont découvert que la taille du réseau d’amis sur Facebook par exemple n’était pas un facteur de risque majeur susceptible d’entraîner des comportements risqués pour la santé. En revanche, l’exposition à des photographies « d’amis » largement alcoolisés ou en train de faire la fête apparaît liée à la consommation d’alcool ou de tabac d’un adolescent.

 

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.