LeWeb 2013, une vision de l'Internet pour les 10 années à venir - France - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute Vous m'en direz des nouvelles !

 

  1. 13:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  2. 13:30 TU Journal
  3. 13:33 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  4. 14:00 TU Journal
  5. 14:10 TU Autour de la question
  6. 14:30 TU Journal
  7. 14:33 TU Autour de la question
  8. 15:00 TU Journal
  9. 15:10 TU Radio foot internationale
  10. 15:30 TU Journal
  11. 15:33 TU Radio foot internationale
  12. 16:00 TU Journal
  13. 16:10 TU Sessions d'information
  14. 16:30 TU Journal
  15. 16:33 TU Sessions d'information
  16. 16:40 TU Accents d'Europe
  17. 17:00 TU Journal
  18. 17:10 TU Accents du monde
  19. 17:30 TU Journal
  20. 17:33 TU Sessions d'information
  21. 17:40 TU Débat du jour
  22. 18:00 TU Journal
  23. 18:10 TU Grand reportage
  24. 18:30 TU Sessions d'information
  25. 19:00 TU Journal
  1. 13:10 TU Sessions d'information
  2. 13:30 TU Journal
  3. 13:33 TU Danse des mots
  4. 14:00 TU Journal
  5. 14:10 TU Autour de la question
  6. 14:30 TU Journal
  7. 14:33 TU Autour de la question
  8. 15:00 TU Journal
  9. 15:10 TU Radio foot internationale
  10. 15:30 TU Journal
  11. 15:33 TU Radio foot internationale
  12. 16:00 TU Journal
  13. 16:10 TU Sessions d'information
  14. 16:30 TU Journal
  15. 16:33 TU Sessions d'information
  16. 16:40 TU Accents d'Europe
  17. 17:00 TU Journal
  18. 17:10 TU La bande passante
  19. 17:30 TU Journal
  20. 17:33 TU Sessions d'information
  21. 18:00 TU Journal
  22. 18:10 TU Grand reportage
  23. 18:30 TU Sessions d'information
  24. 19:00 TU Journal
  25. 19:10 TU Accents du monde
fermer

Technologies


LeWeb 2013, une vision de l'Internet pour les 10 années à venir

media Brian Solis sur la scène de LeWeb 2013. Photo : Thomas Bourdeau

La conférence LeWeb s’est déroulée durant trois jours à côté de Paris du 10 au 12 décembre. C’était une occasion unique de découvrir les penseurs des nouvelles technologies, très souvent Nord-Américains. Au programme cette année : les dix années à venir concernant Internet. Entre festival pour geeks, présentations high-tech et prédictions futuristes.

 LeWeb est devenu la grand-messe française des nouvelles technologies. Une idée de Loïc Le Meur à l’origine (dix ans déjà !) qui continue de tenir les rênes de son événement en assurant une programmation très américaine. Fin 2012, LeWeb a tout de même été vendu à Reed Midem spécialiste de l’organisation de conférences et salons professionnels.

« Il y a deux façons de changer le comportement des humains, en les manipulant ou en les inspirant »

LeWeb c’est essayer de comprendre ce que seront les marchés du futur par le biais d’orateurs, de spécialistes qui ont pensé le futur à venir (ou pas). Des qualificatifs étonnants pour certains, pour des prédictions parfois efficaces. Ainsi, Brian Solis se présente comme à la fois comme auteur, anthropologue digital et futuriste, si si... Il ponctue régulièrement ses phrases avec le mot « disruption » (on dira rupture en français) qui laisse songeur. Il explique : « Il y a deux façons de changer le comportement des humains, en les manipulant ou en les inspirant ». Brian Solis penche plus pour l’inspiration...

LeWeb se déroule sur trois journées : entre speech intello à la Ted talks ou harangues de commercial cherchant à vendre son idée.

LeWeb a une réelle fascination pour la personne de Steve Jobs, celui qui a pensé nos téléphones intelligents et modifié nos comportements… Il est cité par l’ensemble des intervenants.

Photo : Thomas Bourdeau

Au Web, quand Chris Daniels de Facebook s’est installé dans le fauteuil pour être interviewé par Loic Le Meur, c’est un peu de la Silicon Valley, presque old school et franchement langue de bois, qui nous a parlé. « Que fait Facebook face à Snapchat ? » lui a demandé, faussement naïf Loïc Le Meur. De but en blanc, cela a été un peu agressif car Snapchat est le réseau social dont tout le monde parle, qui fait du buzz, alors que Facebook continue son chemin pépére, tel un mastodonte des réseaux sociaux… Pas de réponse de Chris. Alors Chris Daniels a essuyé un : « Est-ce que Facebook sera le prochain MySpace ? » qui l’a fait rire jaune. Le mot du moment pour Facebook comme pour tous : mobilité. Car tout se jouera prochainement sur des terminaux mobiles : téléphones ou tablettes.
 
LeWeb ce sont des speechs en anglais exclusivement, Stéphane Richard d’Orange a beau avoir taclé les services de Free en anglais : « la 4G Free à 0 euro c’est déjà trop cher ! » Certes, mais avec l’accent, c’est comment dire, very frenchy, et ça peut couter aussi cher.
 
« Pour un Instagram, il y a des millions d’instashit ! »
 
Le Web, c’est le paradis de la petite phrase, celle que les gens attendent pour la tweeter frénétiquement. Avec le très cash Gary Vaynerchuk ce fut le paradis. Son discours ponctué de « fuck you » et « fucking » un peu tout ce qui passe, avait toutefois le mérite d’être pertinent, voire très juste, même si pas politiquement correct du tout. Gary adore l’application Snapchat qui décidemment excite les fans de nouveautés technologiques, et il a résumé : « Pour un Instagram, il y a des millions d’instashit » Oups ! Et M. Gary de rajouter : « Tout le monde craint sur Internet et je dois faire attention à ce que je dis car ils sont tous des #*k! sponsors de ta #*k! conférence Loic ! » dans un grand éclat de rire…
 
LeWeb c’est parfois un peu improbable. Un brin touchant même quand Loïc Le Meur arrive sur scène avec des Google Glass sur le nez, tout en lisant ses notes prises au stylo on le suppose, peut-être un Bic ? #iseethefuture. Durant Le Web,  Loic a posé à tout le monde cette question, mais Snapchat, combien ça peut coûter en fait ?
 
Au Web, le deuxième jour, Ramon de Leon a tonné comme un coup de canon. Il est spécialiste des réseaux sociaux et a fait ses preuves chez Dominos pizza à Chicago. Depuis il évangélise les foules en s'auto-proclamant visionnaire des médias sociaux. « If you don’t tweet this, it never happened! » hurlait-il (si vous ne l’avez pas tweeté, cela n’a pas existé). Cela a le mérite d’être clair, directif et pas forcément inefficace. Une pizza ?
Ambiance studieuse durant les conférences.
Photo : Thomas Bourdeau
 
Le ministre défend le modèle français devant des VC fans du «hire easily, fire quickly»
 
Pour Le Web, Loïc a eu la bonne idée de réunir sur scène l’équipe d’Headspace. Car dans la Silicon Valley si les cerveaux chauffent très vite, on apprend dorénavant à méditer dans les bureaux. Prendre dix minutes de sa journée de geek pour méditer en s’asseyant et fermant les yeux. Aummmmm … Headspace, c’est l’application qui vous aidera à méditer. Présentation à l’appui dans un amphi très motivé, des présentateurs sérieux et à renfort d’animations réussies.
 
LeWeb c’est l’occasion de découvrir une démonstration en avant première de Eightly qui promet à chacun de devenir LE social manager de sa vie en quelque sorte. Ce sera pour 2014. Le présentateur :  Andy Grignon, fondateur de Quake Labs, est à l’origine du webOS (les icones qu’il y a sur votre bureau d’ordinateur) et de l’iPhone, ça donne confiance…
 
Au Web, Bruno Patino de France Télévision a discuté avec son homologue de CNN sur les bienfaits de la social TV. On a beaucoup parlé également d’objets connectés liés au bien-être et à la santé.
 
LeWeb c’est l’occasion de découvrir un Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif  et apôtre du Made in France, dans un anglais décomplexé tenir tête à une brochette de VC bien assis dans leur canapé high-tec. Un VC c’est un investisseur en capital risque : un « capital-risqueurs » qui apporte son capital, ainsi que ses réseaux et expériences aux entreprises innovantes. Le ministre a défendu le modèle français. Ils ont vanté les joies du « hire easily, fire quickly » (embaucher facilement, virer rapidement). What else ?

 

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.