GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le Comité international olympique (CIO) a décidé dimanche 25 juillet de ne pas suspendre le comité national olympique russe (ROC) et de laisser les fédérations internationales statuer au cas par cas sur la participation des sportifs russes, au regard de critères très stricts, avant les Jeux de Rio.

    Technologies

    Twitter, une histoire d’argent, de pouvoir, d’amitié et de trahison

    media L'éclosion de Twitter, un livre écrit par Nick Bilton. DR

    Twitter est né en 2006, mais a été pensé bien avant par plusieurs protagonistes. C’est l’histoire de cette naissance mouvementée que relate Nick Bilton dans son livre Hatching Twitter - L’éclosion de Twitter, une histoire vraie d’argent, de pouvoir, d’amitié et de trahison.

    Une histoire captivante, où les trahisons succèdent aux idées de génie. Une adaptation télévisée est d’ores et déjà sur les rails.

    Le 21 mars 2006 à 12h50, Jack Dorsey envoya son premier tweet : « Just setting up my twttr », écrivait-il sobrement. (Je mets en place mon compte Twttr, en français). Twitter n’existait à ce moment-là que dans sa tête et celle de ses associés, et s'appelait donc encore Twttr. Tout ce qui se cache derrière la mécanique de ce message laconique est raconté par Nick Bilton dans son livre Hatching Twitter. En le parcourant, on découvre que l'éclosion du site de microblogging est une histoire assez improbable, très mouvementée et ponctuée de trahisons.

    NYT

    Journaliste au New York Times, Nick Bilton a rédigé son enquête sur la création du surpuissant réseau social comme des épisodes d’une série télé. L’histoire de Twitter sera, d'ailleurs, prochainement mise en images via la société Lionsgate qui produit la série Mad Men. Il est vrai que les rebondissements au sein de l’entreprise (trahisons, prises de pouvoir, tentatives de ventes…) sont concomitants à des moments de l’Histoire que Twitter a accompagné (le printemps arabe...). Très cinématographique en effet... Un peu comme le fût l’histoire de Facebook narrée par David Fincher dans son film The social network.

    Car si, en 2006, Twitter est une entreprise qui nait, elle reflète aussi le microcosme californien, avec son économie spécifique et ses modes de fonctionnement. C’est ce qui rend le livre captivant. Au fil des pages, on peut suivre à la source les changements d’Internet et la folie de l’utilisation des médias sociaux, à travers les questionnements et errances des acteurs de l’aventure Twitter.

    L’histoire fonctionne autour des personnages principaux qui ont construit la machine à 140 signes :

     
    @ev
    Evan Williams, c’est l’entrepreneur philantrope. Il était présent à la naissance de la plateforme de blogs Blogger revendue à Google. Déjà millionnaire, accros de cet univers particulier des blogs, très attaché à la liberté d’expression et à la description des événements qui se déroulent autour de soi. C’est un combat sémantique, d’ailleurs, qui l’opposera à Jack Dorsey à propos de Twitter, selon Nick Bilton. Car pour Ev, tweeter, c’est écrire ce qui se passe autour de soi, penser à l’autre. Pour Jack, c’est dire ce que l’on pense, faire parler son ego. Ev avait à l’époque investi dans une start-up dédiée aux podcasts Odeo qui vacillera devant l’arrivée du mastodonte iTunes. C’est tant mieux pour l’éclosion de Twitter.
     
    @noah
    Noah Glass est décrit dans le livre comme isolé, dans sa bulle, mais visionnaire. C’est lui qui pensera beaucoup des développements qui feront la force de Twitter : le nom, les 140 signes. C’est encore lui qui persuadera Ev de croire en l’idée de Jack. Noah Glass a été évincé, trahi, par Jack Dorsey, sans même avoir pu garder des parts de la société qui aurait pu faire de lui un millionnaire.
     
    @jack
    Jack Dorsey est malin. Il ne semble pas emporter l’adhésion de l’auteur, ou du moins Nick Bilton souhaite vraiment remettre les pendules à l’heure. Certes, Jack a, à un moment, pensé Twitter, mais il n’a pas été le seul. L’auteur n’est pas tendre envers ce jeune branché qui, piercing au nez, look de gentil punk, s’est écroulé ivre pour finir aux urgences lors du lancement calamiteux de Twitter à la Love parade de San Francisco, en 2006. C’est un autre homme que l’on découvrira en Irak, dans un autre chapitre du livre, entouré des stratèges militaires de la communication américaine pour vanter les succès diplomatiques de Twitter et s’approprier - voire s’inventer - sa création au fil des interviews.  
    @biz
    Christopher « Biz » Stone est le diplomate du groupe. Il a su rester ami avec chacun.
     
    Des tentatives de rachat de Twitter par Yahoo !, Facebook et même Al Gore
     
    Ces acteurs qui ont construit Twitter vont faire face à des tentatives de rachat de leur société : Yahoo !, Facebook et même Al Gore qui, au cours d’une soirée alcoolisée, imaginait l’instrument de communication et de pouvoir mondial que pouvait devenir Twitter. Ils ont, à un moment, bénéficié d’un coach d’entreprise : Bill Campbell, qui s’était précédemment occupé de la carrière de Steve Jobs. De nombreuses anecdotes pimentent, en outre, le livre, comme cette visite chaotique du président russe Medvedev qui souhaitait croiser les nouveaux médias américains. Snoop Dogg a, quant à lui, littéralement enfumé les locaux de la société. Et Oprah Winfrey a tweeté en lettres capitales. Tout est dans le livre de Nick Bilton.
     
    → A ECOUTER sur RFI, ce samedi 28 décembre : C'est pas du vent, avec Joël de Rosnay, biologiste, prospectiviste, président de Biotics (www.biotics.fr/‎), et « tonton surfeur », auteur de Surfer la vie, comment sur-vivre dans la société fluide aux éditions Babel.
     

     

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.