GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Technologies

    Monstermind, la NSA sur le sentier de la cyber-guerre

    media Edward Snowden en couverture du numéro du magazine américain Wired où il affirme l'existence d'un cyber-bouclier de la NSA dénommé Monstermind. REUTERS/Platon/WIRED

    Révélé par le lanceur d’alerte réfugié à Moscou Edward Snowden, MonsterMind est le nom de code d’un dispositif déployé par la NSA (l’Agence nationale de la sécurité américaine) chargé d’intercepter et de riposter automatiquement à toutes les attaques électroniques visant les Etats-Unis.

    MonsterMind représenterait le summum du cyber-armement, affirme Edward Snowden lors d’un long entretien accordé au magazine américain Wired. Le lanceur d’alerte a détaillé les capacités de ce programme secret à James Bamford, le journaliste qui a révélé au monde, en 1982, l’existence de la NSA.

    Riposte immédiate et automatisée

    MonsterMind est une sorte de « bouclier » numérique pouvant intercepter les cyber-attaques d’une puissance étrangère ou celles de pirates menaçant les intérêts vitaux des Etats-Unis. Les belligérants subiraient en retour les frappes en ligne de la NSA, qui neutraliserait les connexions utilisées par les agresseurs. Cette riposte est immédiate et entièrement automatique, sans la moindre intervention humaine, atteste Edward Snowden. Un arsenal de cyber-guerre qui pose cependant un sérieux problème : « Un pirate en Chine faisant transiter son attaque par la Russie tromperait le système et en représailles, la NSA pourrait détruire par erreur les ordinateurs d’un hôpital à Moscou », explique le lanceur d’alerte.

    Pas de preuve

    Edward Snowden ne fournit en revanche aucune preuve de l’existence de MonsterMind. Il dit ne pas posséder les documents s'y référant, qu’il aurait consultés quand il travaillait pour l'agence. De nombreux spécialistes, comme Allan Friedman, chercheur et expert en cyber-sécurité à l'Université George Washington, doutent d'ailleurs qu’un tel programme puisse exister : « Un dispositif de détection des intrusions protégeant tout un pays, s’il existe, demanderait pour que cela fonctionne d’intercepter l’intégralité du réseau – c’est-à-dire de scruter en permanence le trafic internet, tous les mails, et de les enregistrer, note Allan Friedman. Par ailleurs il est fort probable qu’un tel procédé se révèle incapable de distinguer les spams d’une véritable attaque. Le plus surprenant dans cette annonce, c’est que le système mènerait automatiquement des contre-attaques, sans aucune intervention humaine. »

    Acte de guerre

    « Je doute de cette annonce, car vous savez, les spécialistes travaillant en interne comme en externe dans le domaine militaire du contre-espionnage sont conscients des risques, et personne n’a envie de déclencher une nouvelle guerre », poursuit l’expert. Si le programme Monstermind était bien réel, il s’apparenterait donc plutôt à une forme de dissuasion nucléaire, car le dispositif est inutilisable par principe : les Etats-Unis hésiteraient à détruire les réseaux d’informations de tout un pays – des représailles extrêmes, qui s’apparenteraient à un véritable acte de guerre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.