GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Technologies

    Facebook fait le grand ménage de printemps

    media Dans le cadre de sa nouvelle politique éditoriale, Facebook va vers de nouvelles mesures de censures. @google

    Facebook, le réseau social qui « vous permet de rester en contact avec les personnes qui comptent dans votre vie » est revenu sur sa politique de censure et a mis à jour quelques règles de bienséance. Facebook dessine les contours d’un nouveau cadre et tente de se mettre à l’abri en allant au-delà du simple avertissement quant aux « contenus explicites » postés sur les profils de ses utilisateurs. Violence et nudité, s’abstenir.

    C’est ainsi que Facebook décida de faire le ménage. Pour parfaire le savoir-vivre social dont il a été sommé de prendre soin, la plate-forme se réveille, et interdit (enfin) la présence de la violence. De ce fait, les groupes qui font l’apologie d’activités terroristes et les organisations qui promeuvent la haine seront bannis également.

    Une nouvelle conduite sociale est sur le point d’être adoptée, en accord avec les usagers. Selon l’AFP, la nudité sera désormais bannie et les pseudos devront être remplacés par les « vrais noms » des utilisateurs. La responsable de la politique éditoriale du groupe, Monika Bickert, indique que « ces normes sont conçues pour créer un environnement où l’on se sent motivé et encouragé à traiter les autres avec empathie et respect. »

    Apprendre à parler « le Facebook »

    Presque un milliard d’usagers : c’est ce que représente la communauté Facebook. Une très grande famille aussi internationale que variée qui ne parle pas toujours « le même langage. » Le conseiller général adjoint du groupe, Chris Sonderby, indique que « quelque chose qui peut vous sembler désagréable ou vous déranger n’enfreint pas forcément nos normes ».

    Pour faire bon ménage avec ses utilisateurs et leurs besoins, Facebook débarque avec un nouveau dress code (code vestimentaire) et amorce la mise à jour de ses normes face à la « la demande des utilisateurs pour plus de clarté et d’exemples », selon M. Sonderby. Contre le diktat de la violence, le réseau social réagit, car à sa porte, il y a déjà eu des mauvais buzz qui ont fait tache.

    Ont déjà (parmi d’autres) posé problème à la politique éditoriale de la plateforme : L’origine du monde de Gustave Courbet, qui avait posé la question de la politique de censure ; Dieudonné et ses statuts qui avaient  barbouillé l’image du géant, se retrouvant hébergeur de l’apologie du terrorisme. L’AFP rappelle que « cette clarification de la politique éditoriale intervient dans un contexte où Facebook et le reste des réseaux sociaux doivent jongler entre la préservation de la liberté d’expression et la lutte contre les discours radicaux. »

    M. Pokora, Sarkozy, en chute libre de fans

    Le géant des réseaux sociaux passe même l’aspirateur dans les coins. Dans une dynamique printanière ou plutôt d’efficacité, le 5 mars dernier, Facebook l’avait annoncé : les pages inactives ainsi que les faux comptes ont été supprimés. Ainsi passé à l’action, Facebook notifie que cette démarche s’inscrit dans le cadre d’une représentation plus fidèle et plus exacte de l’audience des « likes » des pages. D'ailleurs, les « stars » des « likes » comme Matt Pokora, Nicolas Sarkozy, ont vu leur nombre de fans dégringoler suite à cette mesure adoptée.

    Facebook Messenger, future banque ?

    Après le ménage, Facebook réaménage un tantinet la plate-forme, et envisage le futur. Déjà en place aux Etats-Unis, le réseau propose un Messenger aux fonctionnalités « virement d’argent ». En concurrence directe avec Paypal, et aux allures d’un « Western Union social », cette nouvelle fonctionnalité permettra à ses utilisateurs de payer leurs factures via Facebook. D’où le grand nettoyage des profils suspicieux. Il est probable que l’utilisateur « Choubi Doux » n’ait pas de compte bancaire, en revanche « François Durand » sèmera moins le doute. Si ce n’est pas encore une banque, c’est bel et bien le début d’un modèle économique qui pourrait rapporter gros.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.