GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
Vendredi 24 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 26 Novembre
Lundi 27 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Technologies

    Apple se lance sur le marché du streaming musical

    media Le batteur du groupe Drummer Drew Masterpole of Grimmà Las Vegas le 29 mai 2015. Ethan Miller/Getty Images/AFP

    Apple présente lundi 8 juin à tous les amoureux de la musique en ligne son nouveau service de streaming musical, Apple Music. Il permet une écoute directe en flux sur internet et sans le téléchargement préalable. Il était temps. Les développeurs du monde entier attendent le géant informatique américain au tournant dans un contexte de forte concurrence mondiale.

    Avec cette nouvelle offre, Apple passe à la vitesse supérieure. Certes, la marque à la pomme est incontournable pour l'achat de musique grâce à sa boutique en ligne iTunes. Mais les consommateurs se convertissent de plus en plus au streaming, et là les poids lourds sont plutôt le suédois Spotify, le site d'écoute de musique à la demande Deezer, la radio américaine Pandora Media ou même le site de vidéos de Google, YouTube, très utilisé pour la musique.

    Le streaming ne paye pas… encore

    Et pourtant, le modèle économique de ces sites n’est pas encore au point. Pour l’instant, les pertes sont toujours beaucoup plus importantes que les gains et personne ne s’y retrouve : ni les sites eux-mêmes, ni les producteurs, ni les artistes. Le numérique, ça fonctionne, mais personne ne veut payer. De plus en plus d’artistes, d’ailleurs, envisagent d’enlever leurs œuvres des sites de streaming, tant les revenus obtenus en retour sont faibles. En somme : la monétisation est pour le moment très compliquée et l’enjeu est plutôt de prendre les parts de marché que de retirer les profits.

    En misant sur son nouveau service de streaming qui requiert un abonnement, Apple compte secouer ce secteur en pleine mutation. Mais il faudra se démarquer de ses concurrents, car le risque est gros dans un monde déjà plein d'options gratuites. Le groupe devra prouver que payer pour ce qu'il offre a du sens. Ce qui fera la différence, c’est le contenu.

    Apple mise sur le contenu

    Comment ça marche ? Sans créer de nouveau compte, l'utilisateur d'iTunes pourra bénéficier d'un catalogue de titres à écouter en streaming. Les algorithmes d'Apple lui proposeront alors des playlists. Le service sera accessible sur toutes les plateformes, que ce soit l'ordinateur de bureau, la tablette ou le smartphone. Il sera aussi compatible avec les systèmes d'exploitation iOS, OS X et même Android. Jusque-là, rien de révolutionnaire.

    Mais la marque à la pomme a plus d’une carte dans son jeu. Elle pourrait, notamment, annoncer de nouveaux outils qui fonctionneraient sur sa montre connectée, l'Apple Watch. De plus, un service pour regarder en direct les grandes chaînes de télé pourrait séduire les consommateurs avides de nouveautés. Et là encore, Apple mise sur sa force de frappe. En intégrant automatiquement Apple Music à ses produits, notamment ses smartphones et ses tablettes, le géant compte inciter ses clients à adopter naturellement son propre service de streaming.

    Des services haut de gamme qui permettraient au géant américain d'affirmer sa place sur le marché très concurrentiel du streaming.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.