GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 1 Octobre
Dimanche 2 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Technologies

    Réseaux sociaux: les destructions de l'EI à Palmyre font réagir

    media Réactions sur le compte Twitter de la ministre de la Culture et de la Communication Fleur Pellerin. @Twitter

    Ce dimanche, les jihadistes du groupe Etat islamique ont dynamité le temple de Baalshamin, dans la ville antique de Palmyre, à l’est de la Syrie. En utilisant le mot clef #Palmyre, la nouvelle a fait réagir de nombreux internautes sur les réseaux sociaux. Un programme de reconstitution en 3D des vertiges de la cité antique est envisagé...

    Il y a une semaine, les extrémistes ont assassiné, décapité puis accroché à un poteau Khaled al-Assaad, âgé de 82 ans. Cet ancien chef des Antiquités de Palmyre était réputé pour sa connaissance de ce site antique unique au monde. Les dernières exactions des terroristes de l’organisation EI ne suscitent plus que le dégout, l’écœurement et la colère sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes ont qualifié la destruction du temple de Baalshamin d’aberration mentale.

    « Du haut de leur ridicule espérance de vie, des ahuris décérébrés dynamitent un temple deux fois millénaire », fulmine-t-on sur Twitter. « La foi de ces jihadistes doit être bien fragile et reposer sur le sable du désert pour craindre ainsi de vieilles ruines », ajoute un autre. « Écœurante nouvelle attaque de Daech contre le patrimoine commun de l'humanité », tweete Fleur Pellerin, ministre française de la Culture. « Nos plus sombres prédictions sont malheureusement en train de se réaliser », déplore le directeur général des Antiquités et des musées de Syrie, Maamoun Abdulkarim, qui implore la communauté internationale d’intervenir.

    Une reconstitution en 3D des vestiges ?

    Craignant depuis des mois la destruction des trésors archéologiques de Palmyre, des scientifiques européens ont lancé un programme de reconstitution en 3D des vestiges de la cité antique. Les chercheurs, qui emploient la même méthode que pour le musée irakien de Mossoul, saccagé par les jihadistes, les restaureront « virtuellement » à partir de photos amateurs collectées sur Internet. L’objectif est de réaliser de multiples copies en relief des chef-d'œuvres patrimoniaux et de diffuser ces images dans des musées en ligne.

    Ces milliers de photos n’offriront pas autant de précision que des clichés en haute définition habituellement obtenus par les scanners laser des scientifiques. Et rien ne vaut l’original. Numériser ne veut dire pas protéger ! Mais faute de mieux et redoutant la destruction totale des trésors de l’Antique cité Palmyre, qui, selon la Bible, aurait été bâtie par le roi Salomon, les chercheurs viennent d’ajouter ses vestiges inestimables à leur liste sur le site http://projectmosul.org/

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.