GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Technologies

    Chili: la vidéo d’une vieille femme maltraitée fait le tour du Web

    media La vidéo glaçante a secoué l'opinion. ® 24horas.cl

    Une vidéo circule depuis dimanche sur Facebook. En moins de 24 heures, elle a été visionnée 2,6 millions de fois. Elle montre les mauvais traitements infligés à une personne âgée dans un hospice.

    De notre correspondante à Santiago du Chili,

    Maria Tapia, 84 ans, attachée à un arbre, a été frappée par le personnel de son foyer de soins à Maipu, dans la région métropolitaine de Santiago au Chili. C’est un voisin de cette maison de retraite qui a filmé l’horrible scène avec son téléphone portable. On y voit d’abord le mur qui sépare sa maison du patio où se trouvent les personnes âgées. Il semble chercher un espace au-dessus pour pouvoir filmer sans être vu.

    La vieille dame aux cheveux blancs est assise sur une chaise dans le patio pendant qu’une responsable de l’hospice est en train de l’attacher à un poteau pour lui taper dessus. La vieille dame crie au secours quand une autre femme, une résidente, la tape à son tour et la menace de l’étrangler pour la faire taire. La mamie leur répète « Mais pourquoi vous m’attachez ? Qu’est-ce que je vous ai fait de mal, moi ? Libérez-moi ! »

    « Au secours ! »

    Aujourd’hui cette vidéo a été vue 4,5 millions de fois sur la Toile. Elle dure près de 4 minutes. Sa propagation sur Facebook a été tellement rapide et massive que le jour même où elle a été mise en ligne, la police a arrêté les deux agresseurs de la vieille dame. Les deux femmes sont poursuivies en justice, et l’organisme public chargé de la protection des personnes âgées, le Senama, cherche un autre hospice pour la victime, Maria Tapia.

    Le Senama a aussi lancé une enquête sur l’établissement en question. Non seulement l’hospice n’avait pas d’autorisation municipale mais en plus selon le voisinage, les cris des résidents appelant au secours ou suppliant d’être détachés étaient quotidiens.

    Des maisons de retraite clandestines

    Cette vidéo lève par ailleurs le voile sur un réel problème au Chili : le manque de prise en charge des personnes âgées. Il n’existe pratiquement pas d’hospices publics. Le privé coûte très cher, deux à trois fois le salaire minimum chilien. Or, ce salaire minimum, un peu plus de 300 euros, c’est ce que plus de 50 % de la population chilienne gagne. Par conséquent, dans les quartiers populaires, il existe beaucoup de maisons de retraite clandestines, qui ne sont pas aux normes. Par exemple, le personnel qui s’occupe des personnes âgées dans la maison de retraite de la vidéo n’avait aucune formation. De plus, cette vidéo soulève le problème du niveau misérable des retraites au Chili. La victime de 84 ans est une ancienne enseignante et directrice de collège.

    Ce type de dénonciations n’est pas courant au Chili. Mais les gens utilisent de plus en plus leur téléphone portable pour dénoncer des situations qui sans image, serait difficile à démontrer. C’est parce que le Chili est le troisième pays au monde à utiliser Facebook, que les gens choisissent de diffuser leurs vidéos pour dénoncer.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.