Réécouter
Ecouter Paris, écouter les villes du monde
Ecouter Bobo-Dioulasso avec les enfants
Ecouter les villes du monde
 
GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Technologies

    CES2016: les start-ups françaises en force à Las Vegas

    media Unies sous la bannière de la French Tech, 190 start-ups françaises sont présentes au CES en 2016, soit la deuxième délégation après les Etats-Unis. ©Thomas Bourdeau/RFI

    Le Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, le salon de l'électronique grand public, ouvre ses portes ce mercredi 6 janvier 2016 et pour trois jours aux Etats-Unis. C’est le plus grand rendez des innovations numériques dans le monde. Cette année encore, les dirigeants des start-ups françaises débarquent en force pour montrer leurs produits.

    Fort de ses 190 start-ups, la France est le deuxième pays le mieux représenté au CES2016, le salon de l'électronique grand public, juste derrière les Etats-Unis et la première au niveau européen. Rassemblées derrière la banderole du petit coq rouge de la French Tech, ces jeunes pousses cherchent des clients, partenaires et investisseurs pour leurs inventions. Le salon électronique de Las Vegas est une formidable vitrine pour ces entrepreneurs créatifs, estimés à 10 000 dans l’Hexagone.

    Bonnes écoles, bons ingénieurs, la France a une énorme créativité dans le numérique, un secteur relais pour l’emploi et la croissance. 7,5 milliards d’individus sont à équiper dans le monde. Selon l’association américaine des technologies grand public (CTA), les consommateurs du monde entier devraient dépenser près de 950 milliards de dollars en 2016 dans des smartphones, tablettes, téléviseurs, ordinateurs, appareils photos et autres jeux vidéo.

    Le numérique, vecteur de croissance

    « Le numérique a deux grands avantages, estime Pierre Gattaz, le président du Medef en déplacement à Las Vegas. C’est un énorme marché qui se développe à toute vitesse, et c’est aussi un facteur clé de compétitivité pour les entreprises ». En effet, toutes les sociétés, qu’elles soient dans le bâtiment, dans l’industrie, dans le tourisme ou dans le commerce, seront concernées par la révolution numérique.

    Donc le numérique est à la fois un marché potentiel, comme celui des objets connectés où la France est très performante, mais c’est aussi un facteur clé de succès pour les entreprises. Selon différentes études, la part du numérique dans le PIB français devrait doubler d'ici 2020, ce qui injecterait 100 milliards d'euros dans l'économie dans les trois prochaines années.

    Problème de financements

    Par contre, les start-ups auront besoin de financements pour se développer. Il faut donc révolutionner la façon dont on peut amener des financements dans entreprises créatives qui manquent cruellement de fonds de démarrages dans les deux premières années, ajoute Pierre Gattaz.

    En effet, la majorité de ses starts-ups cherchent leur financement dans le monde anglo-saxon. Pour qu’ils restent en France et qu'ils réussissent à se développer à partir de la France, il faut trouver des systèmes de financement tricolores comme par exemple développer des fonds de pension à la française ou les « hedge funds », les fonds d'investissement non cotés, à vocation spéculative.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.