GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 2 Octobre
Lundi 3 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: le plus grand hôpital d'Alep-Est a été frappé par des barils d'explosifs (ONG)
    • Le yuan chinois, monnaie de référence du FMI: Pékin salue un «tournant» et promet des réformes
    Technologies

    La justice française habilitée à juger Facebook

    media La cour d'appel de Paris a confirmé vendredi 12 février la compétence de la justice française pour juger le réseau social Facebook dans un conflit l'opposant à un internaute. Getty Images

    Facebook peut bien être jugé par la justice française. C'est la décision de la cour d'appel de Paris, ce vendredi 12 février. Elle avait été saisie par le géant américain, opposé à un instituteur français qui conteste que le réseau social ait supprimé son compte après qu'il eut publié une photo d'une célèbre oeuvre d'art «L'origine du monde» de Gustave Courbet. Un tableau qui représente un sexe de femme. La cour d'appel n'était pas appelée à se prononcer sur le fond de l'affaire mais simplement sur la validité de la procédure engagée par l'instituteur français.

    Ce que conteste Facebook, ce n'est pas d'être poursuivi en justice par un internaute critiquant l'une de ses décisions, mais c'est d'être poursuivi devant un tribunal français. Car le géant américain a inclus une clause dans ses conditions d'utilisation qui spécifie que le seul tribunal habilité à trancher les litiges avec ses utilisateurs est une cour de Californie, l'Etat où le réseau social a son siège.

    Le groupe considère donc que l'instituteur français aurait dû se retourner vers ce tribunal californien. Or, aux yeux de la justice française, cette clause chère au géant américain est abusive et donc illégale. La cour d'appel a confirmé la décision prise en première instance. Elle considère donc que les internautes français peuvent poursuivre le réseau social devant la justice de leur pays. «C'est un acte de souveraineté de la part des juridictions françaises»,  s'est félicité l'avocat de l'instituteur.

    Maître Cottineau estime que désormais tous les géants du Net seront contraints de respecter la loi française et non celle du pays où se trouvent leurs sièges. Quant à savoir si «L'origine du monde», un tableau vieux de 150 ans, est une oeuvre d'art ou de la pornographie, ce sera l'objet d'une prochaine audience devant le tribunal de grande instance de Paris.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.