GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Technologies

    #NuitDebout, des idées pour un monde à changer?

    media Lors de la première AG en fin d'après-midi. ® Thomas Bourdeau / RFI

    En marge de la manifestation contre le projet de Loi Travail, un mouvement a investi la Place de la République #NuitDebout. Leur volonté ? Ne pas se limiter à une manifestation qui s’oppose sans rien proposer de nouveau. Alors depuis plusieurs soirs, le débat s’est prolongé à même la place et les questions sont nombreuses concernant un monde à changer.

    Elle écrit presque frénétiquement à la craie sur le dallage de la place de la République. Les mots forment des slogans, les gens la regardent puis très vite marcheront sur les traces de craie. « Je suis venue du Nord de la France hier », nous a-t-elle confié. « J’aime beaucoup l’idée de réinventer une démocratie. Ce que j’écris là au sol ? Je pense écrire ce que tout le monde pense ! Je voulais être là car ce genre d’événement ça ne se vit pas uniquement sur les réseaux sociaux », sourit-elle. Plus loin c’est l’AG (assemblée générale) qui commence. C’est chaotique, le micro marche mal ou alors très fort. Ambiance studieuse, comme un apprentissage pour tous ces jeunes… Au micro, un jeune homme : « J’entends des gens qui disent que nous sommes indignés, mais non ! Nous sommes révoltés. Il faut qu’on se le dise, nous sommes des révoltés ! » Pas d’applaudissement durant les prises de parole, car les réactions sont codifiées en simili langage des signes -dont les Indignados espagnols s'étaient déjà emparés- pour fluidifier les réactions.

    Un réel engouement sur les réseaux sociaux

    #NuitDebout, c’est ainsi que s’appellent ces soirées qui ont vu le jour après la manifestation contre la loi El Khomri du jeudi 31 mars. Il a été décidé ce soir-là de ne pas s’arrêter après la manifestation, mais de rester debout et de ne pas rentrer chez soi. Les soirées ont alors commencé. Elles ont bénéficié d’un réel engouement sur les réseaux sociaux. A ce jour, Visibrain comptabilise 299 069 tweets autour du phénomène #NuitDebout, 15 656 articles de presse en ligne, 2 397 photos en ligne et plus de 9 203 périscopes. C’est cette application, sœur de Twitter qui a créé l’effervescence autour de cette prise de conscience citoyenne.Il faut relever aussi que deux pays sont impliqués dans les mentions : la France à l’origine de 64,1% des mentions, mais aussi l’Espagne avec 21,3%.

    Cliquez pour démarrer le diaporama
    ® Thomas Bourdeau / RFI

    Avant que le soleil ne décline sur la place les stands de frites et de bières se sont installés, comme des champignons. Pas sûr que tout cela ne soit ni écolo ni citoyen, mais qu’à ne cela tienne, c’est aussi la fête avec atelier de jonglage, cracheur de feu et les sempiternelles bières à la main. L’AG, quant à elle continue. A chacun son tour de micro. « Bon la question c’est : est-ce qu’on va regarder un film plus tard ? Mais il y a aussi l’option d’aller soutenir les lycéens boulevard Saint-Germain et bloquer les rues ? Il est encore temps ! » Certains se lèvent, la médiatrice constate : « on n’a toujours pas de consensus. » Les groupes électrogènes rythment l’ambiance qui va un peu dans tous les sens. Au micro un orateur finit son discours par : « Il n’y a pas de place ici pour les extrêmes : ni de droite ni de gauche ! » Derrière ça s’énerve bruyamment : « Ah ! La gauche radicale n'a pas sa place dans une manifestation citoyenne ! » Un peu de tension, du bruit et ça se calme.

    La catastrophe écologique qui vient

    Plus loin sur la place, un jeune homme debout sur une chaise, explique très doctement la catastrophe écologique qui vient. Chiffres à l’appui son discours est très précis, les gens assis ou debout l’écoutent sagement, soudain un skater surgit et manque de renverser la chaise, s’ensuit une conversation sur le respect… Convergence des luttes et des idées. La liste est longue durant cette soirée sur la Place de la République. La foule agit comme un forum citoyen, profite de ce lieu de discussion pour en faire un lieu de révolte mais aussi un lieu de fête. On parle OGM, prison, abeilles, chômage, réfugiés...

    La prise de conscience semble là !

    « La révolution ne sera pas télévisée », chantait le musicien américain Gil Scott Heron. « Elle sera en direct », ajoutait-il. Et peut-être de nos jours sur Periscope ? Rien n’est évident parce que le très médiatisé #NuitDebout en devient un joyeux spectacle avec en paradoxal point d’orgue : « on va regarder un film à la fin ? ». Alors leurs nuits debout sont-elles plus belles que nos jours insouciants face à la marche du temps ? Toujours est-il que la prise de conscience semble là !

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.