GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 7 Décembre
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    Yongzin, un moteur de recherche pas si tibétain

    media Un moteur de recherche tibétain dont les serveurs semblent surchargés. ®Yongzin

    Google et Yahoo sont des moteurs de recherche qui permettent de trouver tout (et n’importe quoi) sur la toile, mais connaissez-vous « Yongzin » ? Si l’on en croit la presse officielle chinoise, c’est « un moteur de recherche unique au monde » conçu pour le public tibétain.

    Yongzin, un moteur de recherche qui comprend le tibétain, est une première mondiale dont se vante la presse officielle chinoise. Aujourd'hui, il n'y a que Google qui propose des recherches via des mots clés simples en tibétain, mais le géant américain fait partie des nombreux sites bloqués en Chine. Et ni Baidu ni Sogou - les deux grands moteurs de recherche chinois – n’offrent des services en Tibétain. Yongzin qui veut dire « maître » pourrait donc être très utile aux quelques sept millions de Tibétains de Chine. Ce site a également pour ambition d'être un portail pour tous ou presque tous les sites en tibétain basés en Chine.

    Trois ans de travail et près de 8 millions d'euros ont été nécessaires pour mettre ce moteur de recherche sur les rails. Yongzin est le fruit d'un projet subventionné par l'Etat. A terme, il devrait attirer 2 millions d’utilisateurs. Les internautes pourront donc y chercher des informations en tibétain, et profiter aussi de services supplémentaires - Yongzin propose des sujets d’actualité, mais aussi images, vidéos et musiques.

    Un moteur de recherche pour contrôler l’information sur le Tibet ?

    Attention, toutefois, on ne trouve pas tout sur Yongzin, loin de là. Le magazine spécialisé Quartz a demandé à un Tibétain de tester ce nouveau service. Résultat : si vous lancez une recherche avec le mot clé « libérez Tibet », le moteur ne trouve qu'un seul article du très officiel Quotidien du Peuple fustigeant des publications illégales sur l'indépendance du Tibet. Autre exemple parlant : le site web officiel du Dalaï Lama, le leader spirituel des Tibétain, est également introuvable sur Yongzin. Même le mot clé peu sensible « thé tibétain » ne dirige l’internaute que vers des photos de dirigeants communistes buvant leur tasse de thé – et non vers les plantations de thé du Tibet.

    Ce moteur de recherche ne sert-il donc qu’à contrôler l’information sur le Tibet ? En tout cas, il sera un formidable outil pour la propagande officielle… très utile pour influencer et contrôler l'opinion publique au Tibet qui se trouve depuis 1951 sous la tutelle de Pékin. Pékin assure que cette région jouit aujourd’hui d’une large autonomie, mais en réalité, les autorités chinoises contrôlent le Toit du monde d’une main de fer.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.