GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Technologies

    Gouvernement ouvert: les acteurs africains attendent beaucoup du sommet parisien

    media La France a rejoint en avril 2014 le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert afin de promouvoir la transparence de l’action publique. ©Open government partnership 2016

    La France accueille ce mercredi 7 décembre à Paris le 4e sommet du Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO, ou « Open government partnership »), sommet mondial pour promouvoir la transparence dans les politiques publiques, la participation citoyenne, et tout cela grâce au numérique, à l'Open Data (les données ouvertes). Les 70 Etats membres sont appelés à s'engager, en concertation avec la société civile. Nombre d'acteurs en Afrique ont fait le déplacement et leurs attentes sont immenses.

    Fode Sanikayi Kouyate préside l'association des blogueurs de Guinée. L'an dernier, il avait surveillé avec d'autres citoyens l'élection présidentielle. Son but aujourd'hui est de vérifier que les promesses sont tenues. Et pour cela, il réclame l'ouverture des données publiques, sur Internet : « C’est ce qui permettra à la société civile de poser de véritables questions, de pouvoir proposer des solutions. Donc je pense que ce sommet va nous permettre justement de comprendre tout cet écosystème pour que dans notre pays aussi, on puisse faire le contrôle citoyen de l’action publique. »

    Promouvoir la transparence de l’action publique

    Contrôler les politiques, c'est une exigence démocratique. L'Open Data, les « données ouvertes », c'est aussi l'espoir d'un meilleur avenir, estime Rachid Jankari, consultant nouveaux médias et marketing au Maroc : « Le fait de rendre les données accessibles, ce n’est même pas seulement pour les libertés publiques, mais même pour le business parce que, si vous rendez de l’information sur la santé, sur l’éducation, les entreprises peuvent réutiliser les données. Si vous avez la Data, vous avez le pouvoir. »

    Encore faut-il que les citoyens eux-mêmes aient envie de s'informer et de faire pression sur les dirigeants, surtout dans les pays où Internet a joué un rôle libérateur. Imen Haddad est journaliste à l'agence Tunis Afrique Presse (TAP) : « Tous les ministères maintenant rendent leurs informations accessibles à tout le monde. Mais malheureusement, les citoyens ne sont pas intéressés pour consulter ces informations. Et c’est le rôle du journaliste de les rendre plus lisibles et faciles à lire pour le public. »

    L'Afrique s'engage

    La Tunisie et 10 autres pays africains sont membres du partenariat pour un gouvernement ouvert. Le Burkina Faso doit y adhérer cette année. « Très franchement, c’est un pays dont on a beaucoup de choses à apprendre, assure Pauline Carmona, la secrétaire générale de ce sommet PGO. L’association le Balai citoyen au Burkina Faso, qui sera présente, ce sont des jeunes, des blogueurs, des activistes qui ont fait bouger les choses. Et le gouvernement de l’autre côté a su les entendre et a su les intégrer dans la transition démocratique. »

    Le président François Hollande prononcera le discours d'ouverture salle Pleyel à Paris à partir de 14h30. D'autres manifestations, comme une « nuit de la démocratie » sont prévues toute la semaine à Paris.

    → Suivre le 4e sommet du Partenariat pour un gouvernement ouvert sur Twitter, #OGP16, ou sur Facebook et en vidéo, ici

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.