GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Technologies

    Téléphonie: le divorce entre Google et Huawei aux États-Unis

    media Les utilisateurs actuels de téléphones fabriqués par Huawei ne pourront plus mettre à jour le logiciel d'exploitation Android. (Photo d'ilustration). REUTERS/Tyrone Siu

    L'Américain Google, dont le système mobile Android équipe l'écrasante majorité des smartphones dans le monde, suspend ses relations avec le Chinois Huawei. Pour Google, l'équipementier chinois fait partie de ces entreprises jugées « à risque » par Washington. Un nouveau coup dur pour Huawei.

    C'est la première grande entreprise américaine à appliquer le nouveau règlement établi par la Maison Blanche. Google indique qu'il ne fournira plus de logiciels, de matériel informatique ni de services techniques à Huawei, à l'exception des services disponibles en open source, c'est-à-dire libres de droits.  

    Cela signifie que les utilisateurs actuels de téléphones fabriqués par Huawei ne pourront plus mettre à jour le logiciel d'exploitation Android. Ils pourront, en revanche, toujours utiliser et mettre à jour les applications mobiles fournies par Google. Des applications phares, comme Gmail, YouTube ou le naviguateur Chrome qui ne seront toutefois plus installées sur les futurs modèles de smartphones Huawei.

    C'est un nouveau coup dur pour le fabriquant chinois, bête noire de Washington. En pleine guerre commerciale avec Pékin, Donald Trump a interdit la semaine dernière aux groupes américains de commercer dans les télécommunications auprès d'entreprises étrangères jugées dangereuses pour la sécurité nationale.

    Selon les spécialistes, la décision de Google ne devrait pas avoir d'effet en Chine, car la plupart de ses applications y sont interdites. Le deuxième marché de Huawei, l'Europe, risque en revanche d'être davantage affecté.

    ► À lire aussi : Trump exclut Huawei du marché américain des télécoms

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.