GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Tirailleurs

    5e édition de la journée du Tirailleur

    media

    Selon Abdoulaye Wade «le combat pour la réhabilitation est en phase de se réaliser». Cette édition, le 22 décembre dernier, de la journée du Tirailleur a également été l’occasion de revisiter l’œuvre du sergent Malamine Camara.

    En présidant, hier, la 5e édition de la Journée du Tirailleur, le président de la République a déclaré que le combat pour la réhabilitation de ces héros oubliés de l’histoire est en phase d’être gagné. Cette édition a également été l’occasion de revisiter l’œuvre du sergent Malamine Camara qui a joué un rôle décisif dans la conquête coloniale du Congo.

    Le président de la République procède d’abord à la traditionnelle décoration d’anciens combattants avant de commencer son discours. « Quand je lançais cette initiative téméraire à l’époque, nombreux étaient ceux qui, découragés par l’injustice que subissaient les Tirailleurs sénégalais en matière de traitement pour la pension de guerre, pensaient que c’était un combat perdu d’avance », dit le président de la République. Depuis lors, les choses ont bien changé. Grâce à l’engagement du chef de l’Etat et des associations des anciens combattants, la Cour d’Appel de Paris a décidé, en 2006, une revalorisation de la pension des Tirailleurs sénégalais. Même si cette décision n’a pas été respectée à la lettre, d’après Aliou Camara, président de l’Office national des Anciens combattants et victimes de guerre. Mais, « aujourd’hui, le combat de réhabilitation des anciens Tirailleurs est en phase de se réaliser », s’est félicité Me Wade. Car, selon lui, « les initiatives de reconnaissance de la dignité de ces héros oubliés de l’histoire ont percé les épaisseurs des ténèbres pour s’imposer à l’évidence ».

    Revisitant l’œuvre du parrain de cette cinquième édition, le sergent Malamine Camara, le président de la République a souligné la dimension panafricaine de l’homme et ses innombrables qualités. «Il est le produit d’un métissage culturel qui a formaté son caractère et macéré sa conscience», dit le président Wade, qualifiant Malamine Camara «d’excellence dans sa forme la plus complète de l’homme sénégalais».

    Malamine Camara, décoré de la médaille militaire française (plus haute distinction française pour un étranger) s’est illustré par sa bravoure lors de la conquête coloniale du Congo. Cet «être supérieur», comme le reconnaissait son concurrent belge, Stanley, durant cette conquête, s’est également illustré par son «action humanitaire avant la lettre», d’après le chef de l’Etat. Ce qui lui a valu le titre de héros au Congo. Pour rendre ce héros immortel à jamais, Abdoulaye Wade a demandé de réunir les actes du colloque consacré à la vie de Malamine Camara dans une brochure qui sera mise à la disposition des écoles. Une manière de fixer des «repères pour ne pas perdre notre âme», explique le président Wade.

    Aussi, pour donner une dimension africaine à la célébration de cette Journée du Tirailleur, Abdoulaye Wade a annoncé qu’un an sur deux, la fête sera organisée dans une autre capitale africaine qu’il choisira avec ses pairs chefs d’Etat du continent.

     
    Seydou KA (Le Soleil de Dakar)


    Lire l'intégralité de l'article sur le site du Soleil.
    Un colloque organisé à Dakar évoque la mémoire de Malamine Camara : à lire sur le site de l'Agence de presse du Sénégal (APS)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.