GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Tirailleurs

    Le monument «Aux héros de l'Armée noire» reverra-t-il le jour?

    media Le monument de Reims.

    Erigé en 1924 pour rendre hommage aux Héros de l'Armée noire, démantelé par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, le monument de Reims (nord-est) doit être reconstruit à l'identique.

    À l’initiative du comité présidé par le général de division Archinard, ancien commandant supérieur du Soudan français, un monument Aux Héros de l’Armée Noire est élevé après la Première Guerre mondiale à Bamako. Œuvre du sculpteur Moreau-Vauthier, il est inauguré le 3 janvier 1924. Pour souligner la fraternité d’armes entre poilus et tirailleurs, il est prévu qu’une ville de France située dans la zone des combats accueille également une réplique du monument. Reims est choisie, sans doute en raison du rôle des troupes coloniales dans la défense du secteur au printemps 1918.

    L'Eclair, juillet 1924.

    Le monument est inauguré à Reims le 13 juillet 1924. En 1940, les Allemands le détruisent, en même temps que ceux érigés à Paris et à Metz et en honneur du général Mangin, le père de la« Force Noire ». À Reims ne subsiste plus qu’un modeste monument substitutif portant l’inscription : « L’occupant détruisit par haine raciale le monument aux Noirs en septembre 1940. »

    En 1994, lors de la commémoration du 50e anniversaire du débarquement et de la libération de la Provence, opérations auxquelles participent les tirailleurs sénégalais de la 9e DIC et de la 1re DFL, l’association des amis du musée des troupes de marine finance la construction, à Fréjus, d’un nouveau monument à la gloire de l’Armée noire. Le projet est dû à l’initiative de M. François Léotard, ministre de la Défense et maire de Fréjus. Œuvre du sculpteur Léon Guidez, fondue à Gliwice en Pologne, le monument est inauguré à Fréjus le 1er septembre 1994.

    Le monument de Fréjus.

    En octobre 2007, une commission chargée de « définir des orientations pour la célébration en 2008 du 90e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale » évoque la possibilité de sa réinstallation : un projet repris à son compte par la ville de Reims loirs des cérémonies de 2008, où un hommage solennel aux soldats de l'Armée noire est rendu en présence de nombreux officiels, français et africains.

    En janvier 2009,est créée  l'Association pour la mémoire de l'Armée noire (AMAN) « qui a pour but l'approfondissement de l'histoire et le développement de la mémoire des troupes coloniales d'origine sub-sahélienne » et « notamment la réalisation de la réplique de la statue dédiée aux "Héros de l'Armée noire" inaugurée à Reims en 1924, détruite en 1940, lors de la Seconde Guerre mondiale ».

    Envisagé pour 2010, le projet attend toujours sa réalisation...


    Lire notre dossier :Reims et les héros de l'armée noire
     

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.