GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Tirailleurs

    Une révolte à Cayenne

    media

    Un épisode méconnu de l’histoire des tirailleurs, celui de la révolte des tirailleurs sénégalais à Cayenne en 1946, témoigne des difficultés de contact, parfois, avec les populations.

     

    L’événement est peu connu. Il a pourtant traumatisé toute une ville. Les 24 et 25 février 1946, une centaine de tirailleurs sénégalais ont semé la terreur dans la capitale guyanaise, faisant sept morts et des dizaines de blessés. Dans La révolte des tirailleurs sénégalais, Rodolphe Alexandre raconte cette traversée sanglante et rappelle l’histoire des tirailleurs de Cayenne.
     
    Le 25 septembre 1928, une compagnie de 137 tirailleurs débarque en Guyane pour renforcer les effectifs de la gendarmerie locale. Les tâches policières qu’ils remplissent ne les rendent pas populaires et ils deviennent rapidement des sujets de moqueries de la part des Créoles guyanais.
     
    Loin de leurs attaches, méprisés par une population qui les considère comme des êtres inférieurs, les tirailleurs sont régulièrement impliqués dans des bagarres. Le 24 février 1946, une altercation dégénère en un déchaînement de violence. Armés de machettes et d’armes à feu, les tirailleurs se répandent dans la ville et s’attaquent aux Créoles. Les habitants se calfeutrent, certains s’organisent en groupes de défense mais l’administration coloniale reste inerte. A tel point qu’on l’accuse de complicité.
     
    Si l’ouvrage de Rodolphe Alexandre rapporte en détails le déroulement de ces deux journées tragiques, il n’explique pas la raison de ce massacre. Révolte spontanée ou machination inavouable ? Des éléments de réponse sont avancés grâce aux documents administratifs et à des témoignages mais aucune conclusion n’est véritablement tirée. Une impression d’inachevé que l’auteur justifie dès les premières pages par l’impossibilité de consulter les documents militaires, toujours classés confidentiels.
     

    La révolte des tirailleurs sénégalais, par Rodolphe Alexandre, L'harmattan, 2003.

     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.