GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 23 Novembre
Samedi 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Les équipes de négociations de l'UE et du Royaume-Uni ont conclu un accord sur le cadre de leurs liens post-Brexit, relate le président du Conseil européen. Il s'agit d'un projet de «déclaration politique» devant encore être validé lors d'un sommet dimanche, précise-t-il. Ce texte, qui sera joint au traité de retrait du Royaume-Uni, «établit les paramètres d'un partenariat ambitieux, large, approfondi et flexible» en matière commerciale, de politique étrangère, de défense et de sécurité, selon l'Agence France-Presse qui a pu consulter le document de 26 pages. La période de transition pourra être prolongée jusqu'à deux ans après fin 2020, selon l'accord provisoire.

    Zoom

    Inde: les réseaux sociaux en débat

    media

    En Inde, plusieurs incidents assez graves impliquant des adolescents ont surgi à partir de la publication de messages sur les réseaux sociaux. Ce qui commence à effrayer les parents et les autorités, peu préparés à ces nouvelles technologies. Et lance un débat sur les limites à imposer à l'accès à ces réseaux pour les mineurs.

    Avec notre correspondant à Bombay,

    Depuis quelques mois, les réseaux sociaux défraient la chronique en Inde. Récemment, un garçon a passé un de ses camarades à tabac quand ce dernier a pris une photo de lui, complètement ivre, l'a retouchée et l'a postée sur Facebook. Plus grave, il y a quelque temps, une étudiante de 18 ans s'est suicidée après avoir découvert que des garçons avaient créé un profil d'elle sur le réseau social, où elle était décrite comme une fille facile.

    Si l’Europe est familière de ces faits divers, ils sont assez nouveaux en Inde où moins d’un habitant sur dix a un accès à internet. Mais la révolution créée par les smartphones est en train de changer la donne, surtout depuis que des fabricants indiens et chinois en vendent pour environ 30 euros pièce. Aujourd'hui, près de 80 millions d'Indiens ont un compte Facebook, et un million de nouveaux profils sont créés chaque mois dans le pays. Les plus grands utilisateurs sont bien sûr ces nouvelles générations d'étudiants urbains, qui, selon un sondage, passent deux fois plus de temps à communiquer par chats que par téléphone.

    Quelles solutions ?

    Ce changement soudain déstabilise les adultes qui ont du mal à suivre. Les parents n'ont souvent pas les capacités de contrôler ce que leurs enfants mettent sur les réseaux sociaux, photos ou vidéos, ou avec qui ils parlent. Or, le contrôle parental est justement le plus important. Face à cette situation, les lycées tentent de les suppléer. Plusieurs d’entre eux ont interdit l'accès de Facebook dans les ordinateurs de leurs établissements. Une mesure qui devrait cependant n’avoir que peu d’effets, puisque les adolescents peuvent se connecter sur leur téléphone ou chez eux.

    A l'heure actuelle, en Inde comme dans le monde entier, Facebook autorise toute personne de plus de 13 ans à créer un profil. Mais un homme politique indien a demandé à la justice d'interdire l'accès à ce réseau aux moins de 18 ans, prétextant que, selon la loi indienne, un mineur n'est pas en mesure de passer de contrat, comme cela est demandé par Facebook en ouvrant un compte.

    Au lieu de bannir totalement ces adolescents, ce qui semble impossible, les experts réclament la création d'une commission de protection des internautes, à l’image de la Commission nationale de l'informatique et des libertés, en France. Cet organe pourrait forcer Facebook et les autres réseaux à mettre en place des mesures précises pour défendre les mineurs indiens sur la toile, en créant des filtres pour empêcher les adultes de les trouver ou en limitant leur accès à certains contenus. Un projet de loi, dans ce sens, est en préparation par le gouvernement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.