GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Numérique: la France débutera le prélèvement de la taxe Gafa dès le 1er janvier 2019 (Le Maire)
    • Une armée du Kosovo est «irréversible», selon le président kosovar Hashim Thaci avant une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU
    • Brexit: accord entre la Suisse et la Grande-Bretagne sur le maintien des règles en vigueur dans le transport aérien
    • Football : l'Olympique lyonnais (France) affrontera le FC Barcelone (Espagne) en huitièmes de finale de la Ligue des champions
    • Football : le Paris Saint-Germain (France) affrontera Manchester United (Angleterre) en huitièmes de finale de la Ligue des champions
    • Gilets jaunes: Macron organise mardi une réunion à l'Elysée sur le grand débat
    • Industrie automoblie: le conseil d'administration de Nissan échoue à nommer un successeur à Carlos Ghosn (communiqué)
    • Sécurité routière: le nombre de morts sur les routes en recul de 1,8% en novembre (officiel)
    Zoom

    Criteo, une start-up française qui enchaîne les succès

    media Le titre de Criteo a bondi de 14% lors de son entrée en Bourse, au Nasdaq, le 30 octobre 2013. AFP PHOTO / ERIC PIERMONT

    L’introduction d’une société française sur le Nasdaq, l’indice des valeurs technologiques de la Bourse de New York, n’est pas chose commune. Et la façon dont l’a réussie Criteo, une start-up de la publicité en ligne, est d’autant plus remarquable. L’action de Criteo a en effet bondi de 30% lors de son premier jour de cotation. Un accomplissement pour son PDG et cofondateur, Jean-Baptiste Rudelle.

    Le talentueux patron de Criteo était euphorique hier, le 30 octobre, lors de son entrée en Bourse sur le Nasdaq de New York. Et il y avait de quoi : l’opération lui a permis de lever quelque 250 millions de dollars (182 millions d’euros). Mais ce n’est pas tout : il dispose pendant encore 30 jours d’une « surallocation » qui pourrait encore ajouter environ 200 millions de dollars au pactole. 

    Un succès construit sur quelques échecs

    Jean-Baptiste Rudelle a dorénavant toutes les cartes en main pour donner encore plus d’essor à Criteo, la société qu’il a fondée en 2005 avec Franck Le Ouay et Romain Nicoli, deux anciens ingénieurs de Microsoft. Né en 1969, Rudelle est diplômé de Supélec et de l’Imperial College de Londres. Il commence sa carrière dans le secteur technique des télécoms avant de rejoindre des cabinets de consulting. Mais il a la fibre de l’entreprenariat et se lance, sans grand succès, dans le Call-Back qui a le vent en poupe à la fin des années 1990.

    Suit en 1999, le lancement de Kiwee, un site spécialisé dans le contenu (jeux par SMS, sonneries et logos). Il y engloutit ses économies tout comme ses deux associés et des investisseurs suivent. Cette première start-up est déjà une réussite et il revend très bien l’entreprise à American Greetings Interactive. En même temps qu’il publie deux livres Vous avez dit progrès ? Pourquoi votre avocat ne peut plus se payer de baby-sitter en 2005 chez l’Harmattan, puis en 2009, Bien investir en Publicité sur Internet, il monte Lolie, une saladerie haut de gamme à Paris…
     
    Il le dit lui-même sur son blog, « je suis un serial entrepreneur » et son parcours démontre qu’il ne se paie pas de mots. Pendant trois ans, Criteo qui a été créée en 2005 ne rapporte pas d’argent. L’entreprise est centrée sur la recommandation de films, puis de produits pour des sites marchands ; elle tourne mollement avec une vingtaine de salariés. En 2008, le discret Jean-Baptiste Rudelle féru d’échecs et de sport de glisse, part s’installer à Palo Alto en Californie, là où tout se passe dans son domaine ; il y restera trois ans.
     
    Un ovni dans son secteur
     
    Fin 2007, il est parvenu à lever 7 millions d’euros auprès de Index Venture, une société suisse qui détient aujourd’hui 23% de Criteo. Cet apport signe pour l’entreprise son envolée alors qu’elle se spécialise définitivement dans le ciblage publicitaire. Son secret réside dans des algorithmes mis au point par les deux partenaires de Rudelle, si performants qu’ils permettent de suivre à la trace la navigation des internautes et de leur proposer à tout moment exactement le produit dont ils ont envie. « Le bon produit, à la bonne personne, au bon moment », résume Criteo. Du pain bénit pour les entreprises clientes de Criteo. Et des retombées qu’engrange à la pelle la start-up : entre 2009 et 2010, le chiffre d’affaires est multiplié par dix.
     
    Une performance qui a valu à Criteo d’être distingué par le cabinet Deloitte qui l’a classé en 2012 comme l’entreprise technologique ayant connu le plus fort taux de croissance en Europe en cinq ans, soit +202 100% ! Un véritable ovni dans le secteur, constatent les spécialistes. Et la voie royale pour se lancer en Bourse, ce que vient de faire Criteo avec brio. L’entreprise ne semble pas encore avoir atteint son apogée comme le laisse supposer les 10 000 m2 de son siège installé à Paris, rue Blanche, où 320 ingénieurs phosphorent sur le développement de la start-up. Seul Google Zurich fait mieux. 
    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.