Saltar al contenido principal
Curso de francés: Parlez-vous Paris?

Las Catacumbas de París

Audio 06:45
Kevin, un joven colombiano.
Kevin, un joven colombiano. Lidwien van Dixhoorn
Por: RFI

Aprenda francés con Kevin, un joven colombiano de 17 años que vive en París desde hace seis meses. Le gustaría saber desde cuándo existen las Catacumbas de París y por qué pusieron osamentas ahí. Vamos a descender bajo tierra y visitar este lugar insólito en compañía de Rose-Marie Mousseaux, conservadora en las Catacumbas.

Anuncios

Informaciones prácticas

Profondeur des Catacombes : 20 mètres (équivalent à un immeuble de 5 étages).
Nombre de marches : 213 (130 à descendre et 83 à remonter).
Longueur du parcours de visite : 2 km.
Température constante : 14°.
Ni toilettes, ni vestiaire.
Pas accessible aux personnes à mobilité réduite.
Déconseillé aux personnes souffrant d’insuffisance cardiaque ou respiratoire et aux jeunes enfants.

Las Catacumbas de París: dos realidades

1- Des carrières
Depuis le XIIIe siècle : extraction souterraine de la pierre de Paris pour construire les grands bâtiments comme l’église Notre-Dame ou le Louvre.
2- L’ossuaire municipal
Au XVIIIe siècle, une partie de ces carrières est devenue l’ossuaire municipal, où on a transféré tous les ossements provenant de cimetières parisiens qui étaient progressivement détruits pour raison d’insalubrité.

El osario municipal

1786 : date du transfert des premiers ossements depuis le cimetière des Innocents.
1810-1814 : Héricart de Thury, inspecteur général des carrières, aménage le lieu pour la visite au public.
1859 : date des derniers dépôts d’ossements à l’occasion des grands travaux d’Haussmann.

11 000 m² : superficie de l’ossuaire.
800 mètres : longueur des galeries de l’ossuaire.

17 : nombre des cimetières parisiens dont les ossements ont été transférés dans les Catacombes.
6 à 7 millions : nombre de Parisiens dont les restes sont déposés dans les Catacombes.

Les ossements de personnes célèbres :
Écrivains : François Rabelais, Jean de la Fontaine, Charles Perrault.
Personnalités guillotinées à la Révolution française : Lavoisier, Camille et Lucile Desmoulins, Danton, Robespierre.

Les lieux à voir :
Entrée de l’ossuaire : deux piliers ornés de figures géométriques blanches se détachant sur un fond noir. Au-dessus de la porte, une inscription : « Arrête, c’est ici l’empire de la mort ». Tout au long du parcours, on trouvera des inscriptions rappelant la fragilité de la vie humaine.
Fontaine dite « de la Samaritaine » : c’est une source autour de laquelle a été aménagée une petite place circulaire dont les parois sont constituées d’ossements provenant du cimetière des Innocents.
Crypte de la Passion : le tonneau. C’est un pilier de soutènement masqué par un habillage de crânes et de tibias présentant la forme d’un tonneau.

La pregunta de Kevin

Kevin : Alors, qu’est-ce que c’est exactement les Catacombes ?
Rose-Marie Mousseaux : Catacombes, ça désignait dans l’Antiquité un endroit sous terre où on pouvait mettre les morts.
Et puis, il y a une deuxième chose, qui sont les Catacombes de Paris, qui ne sont pas du tout antiques puisqu’elles désignent deux réalités : la première, ce sont les carrières de pierres qui ont été exploitées pour construire des grandes maisons, des bâtiments comme, par exemple, Notre-Dame de Paris. Ça a été construit avec des blocs de pierre qui proviennent des catacombes du sud de Paris.
Puis, la deuxième chose, c’est les Catacombes à proprement parler, devenues « ossuaire municipal », et l’ossuaire municipal, c’est l’endroit où on a mis tous les ossements des cimetières qui étaient détruits progressivement à Paris.

Enlaces

Les Catacombes de Paris : http://www.catacombes.paris.fr/

Boletín de noticiasNoticias internacionales esenciales todas las mañanas

Página no encontrada

El contenido que solicitó no existe o ya no está disponible.