Curso de francés: Parlez-vous Paris?

Las Catacumbas de París

Audio 06:45
Kevin, un joven colombiano.
Kevin, un joven colombiano. Lidwien van Dixhoorn

Aprenda francés con Kevin, un joven colombiano de 17 años que vive en París desde hace seis meses. Le gustaría saber desde cuándo existen las Catacumbas de París y por qué pusieron osamentas ahí. Vamos a descender bajo tierra y visitar este lugar insólito en compañía de Rose-Marie Mousseaux, conservadora en las Catacumbas.

Anuncios

Informaciones prácticas

Profondeur des Catacombes : 20 mètres (équivalent à un immeuble de 5 étages).
Nombre de marches : 213 (130 à descendre et 83 à remonter).
Longueur du parcours de visite : 2 km.
Température constante : 14°.
Ni toilettes, ni vestiaire.
Pas accessible aux personnes à mobilité réduite.
Déconseillé aux personnes souffrant d’insuffisance cardiaque ou respiratoire et aux jeunes enfants.

Las Catacumbas de París: dos realidades

1- Des carrières
Depuis le XIIIe siècle : extraction souterraine de la pierre de Paris pour construire les grands bâtiments comme l’église Notre-Dame ou le Louvre.
2- L’ossuaire municipal
Au XVIIIe siècle, une partie de ces carrières est devenue l’ossuaire municipal, où on a transféré tous les ossements provenant de cimetières parisiens qui étaient progressivement détruits pour raison d’insalubrité.

El osario municipal

1786 : date du transfert des premiers ossements depuis le cimetière des Innocents.
1810-1814 : Héricart de Thury, inspecteur général des carrières, aménage le lieu pour la visite au public.
1859 : date des derniers dépôts d’ossements à l’occasion des grands travaux d’Haussmann.

11 000 m² : superficie de l’ossuaire.
800 mètres : longueur des galeries de l’ossuaire.

17 : nombre des cimetières parisiens dont les ossements ont été transférés dans les Catacombes.
6 à 7 millions : nombre de Parisiens dont les restes sont déposés dans les Catacombes.

Les ossements de personnes célèbres :
Écrivains : François Rabelais, Jean de la Fontaine, Charles Perrault.
Personnalités guillotinées à la Révolution française : Lavoisier, Camille et Lucile Desmoulins, Danton, Robespierre.

Les lieux à voir :
Entrée de l’ossuaire : deux piliers ornés de figures géométriques blanches se détachant sur un fond noir. Au-dessus de la porte, une inscription : « Arrête, c’est ici l’empire de la mort ». Tout au long du parcours, on trouvera des inscriptions rappelant la fragilité de la vie humaine.
Fontaine dite « de la Samaritaine » : c’est une source autour de laquelle a été aménagée une petite place circulaire dont les parois sont constituées d’ossements provenant du cimetière des Innocents.
Crypte de la Passion : le tonneau. C’est un pilier de soutènement masqué par un habillage de crânes et de tibias présentant la forme d’un tonneau.

La pregunta de Kevin

Kevin : Alors, qu’est-ce que c’est exactement les Catacombes ?
Rose-Marie Mousseaux : Catacombes, ça désignait dans l’Antiquité un endroit sous terre où on pouvait mettre les morts.
Et puis, il y a une deuxième chose, qui sont les Catacombes de Paris, qui ne sont pas du tout antiques puisqu’elles désignent deux réalités : la première, ce sont les carrières de pierres qui ont été exploitées pour construire des grandes maisons, des bâtiments comme, par exemple, Notre-Dame de Paris. Ça a été construit avec des blocs de pierre qui proviennent des catacombes du sud de Paris.
Puis, la deuxième chose, c’est les Catacombes à proprement parler, devenues « ossuaire municipal », et l’ossuaire municipal, c’est l’endroit où on a mis tous les ossements des cimetières qui étaient détruits progressivement à Paris.

Enlaces

Les Catacombes de Paris : http://www.catacombes.paris.fr/

Boletín de noticiasNoticias internacionales esenciales todas las mañanas