Accéder au contenu principal

Coronavirus: l'Eurogroupe annonce une nouvelle ligne de crédit de 240 milliards d'euros

Le président de l'Eurogroupe, Mario Centeno, affirme qu'«une ligne de crédit pouvant aller jusqu'à 240 milliards d'euros va être activée et ouverte à tous les pays». Ici, à Bruxelles, le 21 juin 2019.
Le président de l'Eurogroupe, Mario Centeno, affirme qu'«une ligne de crédit pouvant aller jusqu'à 240 milliards d'euros va être activée et ouverte à tous les pays». Ici, à Bruxelles, le 21 juin 2019. REUTERS/Piroschka van de Wouw
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Bruxelles va ouvrir une nouvelle ligne de crédit pouvant aller jusqu'à 240 milliards d'euros pour aider les pays membres à lutter contre la crise du Covid-19. C'est le président de l'Eurogroupe, Mario Centeno, ministre portugais des Finances, qui l'annonce dans une interview au journal Le Figaro. Le Portugais compte sur cette nouvelle option pour obtenir un consensus des Européens.

Publicité

Difficile de mettre d'accord les cigales et les fourmis sur la façon de contrer la crise actuelle. Emettre des obligations « corona » pour financer l'effort collectif ? L'idée doit encore faire son chemin.

C'est pour aider les cigales sans fâcher les fourmis que l'Eurogroupe veut activer cette nouvelle ligne de crédit allant jusqu'à 240 milliards d'euros, garantie par le Mécanisme européen de stabilité (MES), et qui s'adresse à tous les pays membres.

Le Mécanisme européen de stabilité a été créé en 2012, lors de la crise de la dette de la zone euro pour aider les États rencontrant des problèmes de financement sur les marchés.

Les bénéficiaires du MES doivent normalement mettre en place en contrepartie des réformes, parfois douloureuses, et c'était le cas pour la Grèce, comme la réforme du marché du travail ou les privatisations. Mais dans le contexte actuel, cela n'aurait aucun sens. Il faut éviter toute stigmatisation des pays, précise le président de l'Eurogroupe.

Ce nouveau paquet de prêts s'ajoutant aux plans d'aides précédents devrait être présenté lors de la visioconférence de l'Eurogroupe, mardi prochain.

À écouter et lire aussi : Bruno Le Maire sur RFI: «Le redressement sera long, difficile et coûteux»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.