Coronavirus: le FMI craint des mouvements sociaux

Le logo du Fonds monétaire international (FMI) à l'extérieur du bâtiment du siège à Washington, aux États-Unis.
Le logo du Fonds monétaire international (FMI) à l'extérieur du bâtiment du siège à Washington, aux États-Unis. REUTERS/Yuri Gripas/File Photo

La crise du coronavirus pourrait provoquer des mouvements sociaux si les mesures prises pour atténuer son impact sont insuffisantes. C’est ce que craint le Fonds monétaire international dans un rapport publié ce mercredi dans le cadre de ses réunions annuelles de printemps.

Publicité

Le FMI prévient : des mouvements sociaux pourraient éclater dans certains pays si leurs gouvernements ne mettent pas en œuvre des mesures suffisantes pour atténuer les effets économiques de la pandémie. Ces manifestations pourraient se produire une fois les mesures de confinement retirées, si des citoyens estiment que leur gouvernement n'a pas tout mis en œuvre pour les aider économiquement.

Le Fonds monétaire rappelle d'ailleurs que de nombreux pays ont déjà connu des contestations sociales lors des deux dernières années; comme le Chili, le Liban, l'Equateur, l'Algérie, l'Iran, ou encore la France avec les gilets jaunes. Pour éviter les conflits sociaux, le FMI préconise aux gouvernements de bien expliquer à leurs citoyens le contenu et le caractère temporaires des aides économiques liées à la crise du coronavirus. L’institution appelle d’ailleurs la communauté internationale à aider financièrement les pays les plus pauvres et à alléger leur dette.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail