Accéder au contenu principal

L'ONG Oxfam ferme 18 bureaux dans le monde et supprime 1450 postes

Le confinement lié au Covid-19, mis en place dans les pays occidentaux, a contraint l’ONG à fermer ses boutiques solidaires. Ici, une de ses boutiques à Londres, le 13 février 2018.
Le confinement lié au Covid-19, mis en place dans les pays occidentaux, a contraint l’ONG à fermer ses boutiques solidaires. Ici, une de ses boutiques à Londres, le 13 février 2018. REUTERS/Simon Dawson
Texte par : RFI Suivre
1 min

L'ONG britannique Oxfam connait des difficultés financières qui se sont aggravées avec la crise liée au coronavirus. Dans un communiqué, cette ONG humanitaire et de développement annonce donc la fermeture de nombreux bureaux mais aussi des suppressions de postes.

Publicité

L’Afghanistan et Haïti, mais aussi le Soudan, le Burundi, le Rwanda ou encore la Mauritanie : au total, l’ONG britannique Oxfam annonce la fermeture de 18 bureaux. Elle reste présente dans 48 pays, mais réduit ses objectifs et ses effectifs :  1 450 postes sur 5 000, plus d’un tiers, seront supprimés.

Oxfam, constituée d’une vingtaine d’organisations, fédérées au sein du même réseau, avait prévu dès 2018 un vaste plan de réorganisation. Mais le confinement mis en place dans les pays occidentaux a contraint l’ONG à fermer ses boutiques solidaires et à annuler des évènements organisés pour collecter des fonds.

Cette baisse brutale des revenus de l’ONG succède à une diminution générale des dons qui permettent de financer ses activités. La réputation de cette ONG, qui revendique 25 millions de bénéficiaires directs dans le monde, avait été entachée il y a deux ans par la révélation d’abus sexuels commis par certains employés en 2010 en Haïti.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.