Accéder au contenu principal

Le Royaume-Uni fait face à sa pire récession

Le gouvernement britannique prévoit une récession de plus de 14% pour 2020
Le gouvernement britannique prévoit une récession de plus de 14% pour 2020 REUTERS/Olivia Harris
Texte par : Myriam Berber
1 mn

Le PIB du Royaume-Uni (produit intérieur brut) a chuté de 19 % de mars à mai et devrait enregistrer, sur l’année, sa plus forte contraction depuis trois siècles, indique l’ONS, l’Office national des statistiques.

Publicité

Sur l’année, le choc sur l’économie britannique sera sévère. Le gouvernement prévoit une récession de plus de 14% pour 2020. Tous les indicateurs sont au rouge.

La consommation des ménages britanniques a baissé. Coté investissements, les dépenses en biens d’équipement ont plongé également. L’industrie paie un lourd tribut. Les secteurs de l’automobile et de l’aéronautique enregistrent une forte baisse des commandes industrielles.

Le secteur des services est, lui aussi, durement touché par la pandémie. Les restaurants, les hôtels et les agences de voyages licencient à tour de bras.

Le marché du travail est à l’arrêt, avec un taux de chômage à plus de 10%. Malgré la mise en place du dispositif de chômage partiel qui a bénéficié à 9 millions de Britanniques. Prévu jusqu’à juin, ce dispositif a été prolongé jusqu’à la fin octobre.

Pour soutenir l’emploi, le Premier ministre Boris Johnson a annoncé un plan d’investissement de cinq milliards et demi d’euros, dans des projets d’infrastructures. Un plan de relance pour aider l’économie britannique qui, après la pandémie de coronavirus, n’est pas, à l’abri d’un Brexit sans accord.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.