British Airways: les pilotes acceptent une baisse de salaire

Des avions de la compagnie britannique British Airways à l'aéroport Heathrow, à Londres, le 3 mai 2019.
Des avions de la compagnie britannique British Airways à l'aéroport Heathrow, à Londres, le 3 mai 2019. BEN STANSALL / AFP

Les pilotes de British Airways viennent au secours de leur compagnie. Ils ont accepté de baisser temporairement leur salaire afin de sauver des emplois. C’est ce qu’a révélé vendredi soir la British Airline Pilots Association, le syndicat du groupe. Comme bien d’autres partout dans le monde, la compagnie aérienne britannique est en grande difficulté économique, victime de la crise du coronavirus.

Publicité

Les pilotes de British Airways ont accepté une baisse de salaire de 20%, baisse qui devrait être ramenée à 8% d’ici deux ans, pour revenir à un niveau initial sur le long terme. Ce geste devrait permettre de limiter à 270 le nombre de licenciements secs.

« Nos pilotes ont pris une décision pragmatique au regard des circonstances, mais que nous n’ayons pas pu convaincre British Airways d’éviter les licenciements secs est une amère déception », a déclaré Brian Strutton, le secrétaire général de la British Airline Pilots Association.

La compagnie britannique qui emploie 4 300 pilotes avait prévu initialement de licencier 1 255 pilotes, mais également de licencier puis réembaucher les autres à des conditions moins favorables pour eux.

Fin avril, le groupe avait annoncé la suppression de 12 000 emplois, soit le quart de ses effectifs.

IAG, International Airlines Group qui possède British Airways mais aussi Iberia et Aer Lingus a perdu à cause de la pandémie, l’équivalent de trois milliards et demi d’euros au premier semestre. Comparativement, elle avait fait un bénéfice de près d’un milliard d’euros l’année dernière à la même époque.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail