Accéder au contenu principal

L’Allemagne contrainte de recourir à l’emprunt

Le ministre des Finances Olaf Scholz, le 29 juillet 2020.
Le ministre des Finances Olaf Scholz, le 29 juillet 2020. REUTERS/Axel Schmidt
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La pandémie de coronavirus fait plier la rigueur allemande. Pour faire face à la pandémie de Covid-19 et ses conséquences économiques, Berlin se voit contraint de déroger à la règle sur la limitation de l’endettement public et de recourir à l’emprunt.

Publicité

Réputée pour son intégrité budgétaire, l’Allemagne est contrainte de s’affranchir exceptionnellement de sa doctrine : « zéro déficit, zéro emprunt ».

Face à l’important déficit budgétaire dû à la pandémie de coronavirus, le ministre des Finances, Olaf Scholz, a annoncé que Berlin va recourir l’an prochain à l’emprunt.

À lire aussi : L’Allemagne annonce un recul historique de son PIB au deuxième trimestre

L’Allemagne ne respectera donc pas sa règle sur la limitation de l’endettement. Appelée « frein à l’endettement », et inscrite dans la Constitution depuis 2011, elle interdit au gouvernement fédéral d’emprunter chaque année plus de 0,35% de son PIB, sauf en cas de circonstances exceptionnelles et avec l’accord du Parlement.

C’est la deuxième fois que Berlin enfreint sa règle, déjà au printemps dernier, le gouvernement avait obtenu l’autorisation de débloquer en urgence des fonds, ce qui lui avait permis d’emprunter 218 milliards et demi d’euros afin de soutenir son économie.

Alors que l’Allemagne voit son nombre de contaminations au Covid-19 augmenter de jour en jour, Berlin anticipe les futures dépenses de Santé nécessaires pour protéger la population, mais aussi les financements indispensables au soutien de l’économie.

À lire aussi : Allemagne: un hôpital de campagne prêt à Berlin en cas de retour du coronavirus

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.