Accéder au contenu principal

Jeux vidéo: Apple interdit son magasin d'applications à l'éditeur de Fortnite

Les streamers Ninja et Marshmello lors de leur victoire au tournoi «Fortnite» organisé par Epic Games, devant près de 1.46 millions de spectateurs (sur place et derrière leur écran) le 12 juin 2018.
Les streamers Ninja et Marshmello lors de leur victoire au tournoi «Fortnite» organisé par Epic Games, devant près de 1.46 millions de spectateurs (sur place et derrière leur écran) le 12 juin 2018. AFP/Christian Petersen
Texte par : Patricia Lecompte
2 mn

C’est le dernier rebondissement dans la bataille qui dure depuis deux mois entre Apple et Epic Games, l’éditeur du jeu vidéo Fortnite. Après avoir éjecté de l’Apple store, la boutique en ligne d’Apple, le célèbre jeu de tir, la firme à la pomme applique sa décision prise le 17 août de fermer le compte développeur d’Epic Games.

Publicité

Désormais, Epic ne peut plus concevoir d'applications pour les utilisateurs d’iPhone, de smartphones et d’autres appareils de la marque Apple. La firme à la pomme prive Epic de l’accès à ses outils de développement, compromettant l’Unreal Engine, le moteur de jeu vidéo créé par Epic Games.

Conséquence pour les utilisateurs : ils ne peuvent plus télécharger ou re-télécharger une application créée par Epic ou faire des mises à jour sur les plateformes IOS et macOS, les systèmes d’exploitation d’Apple.

Les deux groupes s’affrontent devant la justice depuis plusieurs semaines. Le litige repose sur le montant de la commission de 30% que prélève Apple à chaque achat via sa boutique en ligne Apple store.

Epic Games qui a porté plainte contre Apple pour abus de position dominante a tenté de contourner le système de paiement afin de percevoir directement les paiements des joueurs en lien avec ses applications.

Apple avait alors menacé de fermer le compte d’Epic Games. La menace est aujourd’hui mise à exécution, mais elle n’est pas sans conséquence pour tous les autres clients de l’éditeur hébergés par Apple. Ils se retrouvent privés de l’accès à un programme nécessaire pour faire fonctionner leurs applications.

Face à l’avertissement d’Apple, plusieurs développeurs ont pris les devants et abandonné Epic Games au profit d’autres fournisseurs de moteurs de jeu.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.