Accéder au contenu principal

Coronavirus: le secteur du champagne appelle le gouvernement à l'aide

Le secteur dit avoir accusé pendant le confinement une perte de plus de 30 millions de bouteilles.
Le secteur dit avoir accusé pendant le confinement une perte de plus de 30 millions de bouteilles. FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Alors que les expéditions de champagne sont toujours à la traîne et que les domaines accusent en moyenne 25% de pertes, le secteur en appelle au gouvernement pour les exonérations de charges sociales. Un appel auquel se joint toute la filière viticole, la Bourgogne et le Cognac en tête.

Publicité

Les vendanges viennent de se terminer en Champagne et Damien Champy soupire. Non pas de soulagement, mais de désarroi. Le coronavirus a mis tout le monde KO, constate le secrétaire général du syndicat des vignerons de la Champagne.  

« On n'a jamais connu une telle crise depuis la Seconde Guerre mondiale. Pendant le confinement national et mondial, on a eu une perte de plus de 30 millions de bouteilles, ce qui est absolument énorme. Aujourd'hui, on estime que les pertes en chiffre d'affaires pourraient s'élever jusqu'à 1,5 milliard d'euros », indique Damien Champy.

Les ventes de fin d'année devraient aider à redresser la barre, mais les fortes promotions pratiquées en grandes surfaces pourraient ruiner ces espoirs. Les producteurs en appellent donc au gouvernement. « Nous souhaitons être accompagnés, comme d'autres filières, avec une exonération temporaire des charges sociales, le temps de passer ce cap violent, demande Maxime Toubart, président de l'interprofession. On paie environ 150 millions d'euros par an de charges sociales en Champagne. »

C'est toute la filière viticole qui se joint à cet appel. Après l’aéronautique, ce sont les vins et spiritueux qui contribuent le plus à l'équilibre de la balance commerciale française.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.