Accéder au contenu principal

Depuis 2012, le nombre d'emplois liés aux énergies renouvelables ne cesse d'augmenter

La centrale photovoltaïque «El pelicano», dans le nord du Chili, dont l'électricité est principalement destinée au métro de Santiago.
La centrale photovoltaïque «El pelicano», dans le nord du Chili, dont l'électricité est principalement destinée au métro de Santiago. RFI/Justine Fontaine
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Transition énergétique et économie peuvent aller de pair. Depuis 2012, le nombre d'emplois lié aux énergies renouvelables n'a cessé d'augmenter. En 2019, 11,5 millions de personnes travaillaient directement ou indirectement pour le secteur, contre 11 millions un an plus tôt selon l'Irena, l'Agence internationale pour les énergies renouvelables. Mais ils sont très inégalement répartis.

Publicité

Inégalement répartis au sein des différentes filières. Alors que le photovoltaïque concentre 3 800 000 emplois (directs et indirects), l'éolien ne fait travailler que 1,2 million de personnes et est largement devancé par les biocarburants liquides.

Des emplois très inégalement répartis dans le monde aussi : 10 pays regroupent la très grande majorité. La Chine en concentre 38% à elle seule ; suivent l'Union européenne prise dans son ensemble puis le Brésil, pays qui a créé le plus d'emplois dans les biocarburants.

Encore assez peu d'emplois ont été recensés sur le continent africain : moins de 250 000. Mais, l'Irena, l'Agence internationale pour les énergies renouvelables, met en avant une croissance dans certains pays, l'Afrique du Sud en particulier tire son épingle du jeu.

Enfin, ces emplois sont toujours très inégalement répartis entre hommes et femmes. Elles ne représentent qu'un tiers des effectifs.

Mais le déséquilibre est moindre que dans le monde de l'énergie dans son ensemble qui, toujours selon l'Irena, compte seulement 22% de femmes.

Quoiqu'il en soit, le renouvelable représente toujours une minorité d'emplois. En 2017, 58 millions de personnes travaillaient dans l'énergie, la moitié dans les énergies fossiles. Mais selon les projections de l'Irena, l'ensemble du secteur emploiera 100 millions de personnes en 2050 en cas de transition énergétique, contre 87 millions selon le schéma actuel.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.