Accéder au contenu principal

Disney annonce la suppression de 28 000 postes aux États-Unis

L'entrée du parc Disneyland de Los Angeles complètement vide le 18 mars 2020 au début de l'épidémie.
L'entrée du parc Disneyland de Los Angeles complètement vide le 18 mars 2020 au début de l'épidémie. AP Photo/Chris Carlson
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Touché de plein fouet par la crise du Covid-19, Disney supprime 28 000 emplois aux États-Unis. Entre le mois d’avril et le mois de juin, le géant américain du divertissement a perdu la moitié de ses recettes. 

Publicité

Disney a annoncé, mardi 29 septembre, la suppression aux États-Unis de 28 000 emplois dans ses activités parcs d’attractions, croisières, événementiel et produits dérivés. Selon la direction du groupe, les deux tiers des salariés concernés sont employés à temps partiel.

Le parc Disneyland, situé près de Los Angeles en Californie est fermé depuis plus de six mois. Il devait rouvrir progressivement à partir du 17 juillet, mais faute d’avoir reçu l’accord des autorités locales, il est toujours fermé et reste sans visibilité sur une date de réouverture.

C’est le deuxième parc d’attractions le plus visité au monde, derrière Disney World situé à Orlando en Floride. Ce dernier a pu rouvrir ses portes en juillet, mais avec une jauge limitée.

Depuis le début de la crise sanitaire, Disney a perdu plusieurs milliards de dollars. Sur le troisième trimestre, le groupe accuse une perte nette de 4,7 milliards de dollars.

Entre le mois d’avril et le mois de juin ses recettes ont fondu de moitié par rapport à l’an passé sur la même période, son activité parcs et événementiel a plongé de 85%. Seule sa branche de streaming a réalisé des résultats supérieurs à ceux de 2019.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.