Accéder au contenu principal

États-Unis: épisode final de la bataille entre Google et Oracle devant la Cour suprême

Oracle accuse Google d'avoir reproduit le fonctionnement de Java, une technologie qui lui appartient depuis 2009.
Oracle accuse Google d'avoir reproduit le fonctionnement de Java, une technologie qui lui appartient depuis 2009. Kenzo TRIBOUILLARD / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Épisode final de la bataille entre Google et l'éditeur de logiciels Oracle se joue ce mercredi devant la Cour suprême des États-Unis. Oracle accuse Google d'utiliser des brevets lui appartenant. Le verdict pourrait avoir d'énormes répercussions pour tout le secteur technologique.

Publicité

La bataille aura duré dix ans. Oracle accuse Google d'avoir reproduit le fonctionnement de Java, une technologie qui lui appartient depuis 2009. A cette époque, le spécialiste de logiciels rachète l'entreprise Sun Microsystems et devient propriétaire du code de programmation Java dont Sun Microsystems est l'inventeur.

Selon Oracle, Google aurait reproduit le fonctionnement de cette technologie sans licence d'exploitation au cours des années 2000 pour concevoir Android, son système d'exploitation qui équipe désormais un grand nombre de smartphones dans le monde. Le groupe réclame 9 milliards de dollars en dédommagements. Pour Google, l'exploitation de Java était gratuite et ouverte à tous avant l'acquisition de Sun Microsystems par Oracle.

Ce litige pourrait peser lourd sur le secteur technologique. Depuis des années, la bataille fait rage entre les défenseurs de la propriété intellectuelle et les développeurs de logiciels qui se servent librement pour inventer de nouvelles technologies.

Le dossier n'est pas dénué d'arrière-pensées politiques : le fondateur d'Oracle, Larry Ellison, est un proche du président Donald Trump. A l'inverse, Google fait l'objet d'une enquête des autorités américaines de la concurrence.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.