La pandémie de Covid-19 fait progresser l'extrême pauvreté

Avec le Covid-19, selon la Banque mondiale, la lutte contre la pauvreté enregistre sa pire régression en une génération.
Avec le Covid-19, selon la Banque mondiale, la lutte contre la pauvreté enregistre sa pire régression en une génération. Robert Nickelsberg/Getty Images)

L'épidémie de Covid-19 secoue l'économie mondiale et creuse encore plus les inégalités. Pendant qu'une étude du cabinet de conseils PWC souligne que la fortune des milliardaires atteint de nouveaux sommets, la Banque mondiale voit le taux d'extrême pauvreté augmenter, cette année. Entre 88 et 115 millions de personnes supplémentaires seront contraintes de vivre avec seulement 1,90 dollars par jour. Ce chiffre pourrait même s'élever à 150 millions d'ici 2021.

Publicité

Cette année, plus de 9% de la population mondiale devrait connaître l'extrême pauvreté. Or, sans le tsunami épidémique sur l'économie, ce taux aurait dû tomber à 7,9%. Pendant près de 25 ans, l'extrême pauvreté n'avait d'ailleurs jamais cessé de reculer. Avec le Covid-19, selon la Banque mondiale, la lutte contre la pauvreté enregistre sa pire régression en une génération (►lire le rapport).

L'épidémie redessine aussi légèrement le profil de ceux qui vivent avec moins de 1 dollar 90 par jour. Les auteurs du rapport expliquent en effet que les nouveaux pauvres « sont plus urbains, plus instruits que ceux qui vivaient dans l'extrême pauvreté avant la Covid-19. Ils travaillent aussi davantage dans les services informels, la construction et l'industrie »

Une constante en revanche... une grande partie d'entre eux se concentrera dans les pays qui connaissent déjà des taux de pauvreté élevés. L'Afrique subsaharienne devrait en effet abriter un tiers des personnes appauvries par la pandémie. Et près de 80 % d'entre elles devraient résider dans des pays à revenus intermédiaire, comme le Nigeria. 

Cela dit, le coronavirus n'est pas seul en cause. Il est bien largement responsable du renversement brutal de la tendance. Mais les progrès avaient déjà marqué le pas avant. En cause, les conflits armés et le changement climatique qui représente une menace particulièrement grave pour l'Afrique sub-saharienne. L'Afrique sub-saharienne qui au cours des dernières anneés a vu la pauvreté reculer moins que d'autres régions du monde.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail