Accéder au contenu principal

Apple présente l'iPhone 12, son premier téléphone compatible avec la 5G

Le PDG d'Apple Tim Cook lors de la présentation de l'iPhone 12, le 13 octobre 2020.
Le PDG d'Apple Tim Cook lors de la présentation de l'iPhone 12, le 13 octobre 2020. Brooks KRAFT / Apple Inc. / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

« C'est le début d'une nouvelle ère », a annoncé Tim Cook, le patron d'Apple, pour marquer l'entrée très attendue des iPhone dans la 5G, la nouvelle génération de téléphonie mobile ultra-rapide, qui prend son envol en Asie et dans le monde.

Publicité

Le géant américain de l'électronique et des technologies a lancé ce mardi les iPhone 12 lors d'une présentation à grand renfort de mises en scène et musiques dramatiques, en ligne et sans public, pandémie de Covid-19 oblige.

Plus d'un an après ses deux rivaux Samsung et Huawei, Apple va commercialiser sa première gamme de smartphones avec la 5G, à des prix de base allant de 699 à 1 099 dollars.

Elle se décline avec les iPhone 12 et 12 mini, qui pourront être commandés dès vendredi, et les iPhone 12 Pro et 12 Pro Max, prévus pour novembre. L'iPhone 12 comporte « plus de bandes passantes 5G que n'importe quel autre smartphone », a affirmé Arun Mathias, vice-président du groupe californien. « Nous avons réalisé des tests 5G avec plus de 100 opérateurs dans 30 régions et les vitesses observées sont impressionnantes », a-t-il poursuivi. « Dans des conditions idéales, nous avons mesuré des vitesses supérieures à 4 gigabits par seconde (Gb/s), et jusqu'à 1 Gb/s dans des conditions typiques ».

La 5G, loin de bouleverser le quotidien pour l'instant, n'est pas encore un argument de vente aux États-Unis ou en Europe. Mais la marque à la pomme était attendue comme le Messie par l'industrie. Son entrée en scène signale que la technologie ne peut plus se contenter de déploiements décousus : c'est le moment pour les opérateurs de mettre les bouchées doubles.

►À lire aussi : Déploiement, potentiels risques, Huawei... Ce qu’il faut savoir sur la 5G

Dans les zones couvertes, les utilisateurs constatent la différence sur le téléchargement des contenus, plus rapide. À terme, les nouvelles infrastructures de télécommunications auront des applications dans des domaines aussi variés que les véhicules autonomes, la réalité augmentée ou encore la santé connectée.

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.