Accéder au contenu principal

États-Unis: les libraires se mobilisent contre Amazon

À cause des ventes de livres sur Amazon au moins 20 % de librairies risquent de fermer d’ici la fin de l’année.
À cause des ventes de livres sur Amazon au moins 20 % de librairies risquent de fermer d’ici la fin de l’année. REUTERS/Brendan McDermid/File Photo
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C'est une première aux États-Unis : les librairies américaines se mobilisent contre Amazon. L’ABA, l’Association américaine des librairies, vient de lancer une campagne publicitaire baptisée « Boxed out », contre le géant américain du e.commerce pour alerter sur le danger que représentent les ventes de livres en ligne pour la survie des librairies et la vie de quartier. 

Publicité

Plus de 35 librairies membres de l’Association américaine des librairies ont baissé le rideau et licencié leur personnel, et ce n’est que le début, craint Allison Hill, directrice d’ABA. « Au moins 20 % de nos librairies risquent de fermer d’ici la fin de l’année. Et nous sommes en dessous de la réalité. Un très grand nombre sont dans le rouge et n’ont plus de trésorerie. Nous avons lancé cette campagne pour tenter de mettre fin à cette " transe Amazon ", qui fait que les gens trouvent plus facile de cliquer pour acheter. Ils ne réalisent pas que ce choix a des conséquences. Et puis avec Amazon, il n’y a pas de relation personnelle, pas de conseil. Donc nous voulons les sensibiliser à tout cela, mais sans gravité, avec intelligence et humour. J’étais à New-York hier et j’ai visité les librairies qui ont affiché nos publicités. Eh bien les gens se sont arrêtés, ils ont pris des photos. Et sur les réseaux sociaux, une centaine de librairies a rejoint notre campagne. »

Certaines librairies de quartier, comme Solid State Books, à Washington, ont recouvert leur devanture de grands cartons marron pour imiter les colis envoyés par Amazon ou affiché des slogans comme « Des livres choisis par des personnes, pas par un algorithme flippant »  ou encore « Ne laissez pas Amazon devenir le Big Brother de demain », en référence à « 1984 », livre culte de George Orwell.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.