Accéder au contenu principal
Éditions spéciales

Covid-19: comment éviter le naufrage économique?

Des rues vides de Lisbonne le 4 novembre 2020.
Des rues vides de Lisbonne le 4 novembre 2020. AP Photo/Armando Franca
73 mn

À la veille du sommet du G20 sous présidence saoudienne, RFI organise une journée spéciale pour analyser les conséquences économiques de la pandémie de Covid-19. Cette crise sans précédent appauvrit une grande partie du monde mais aura aussi déclenché de nombreuses initiatives pour en limiter les effets.

Publicité

Des crises sanitaires liées à la propagation d’un virus, le monde en avait déjà connu. Jamais elles n’avaient déclenché un tel chambardement dans une économie devenue globalisée. De restrictions en confinements qui se succèdent depuis le début de l’année 2020, les industries se sont mises à l’arrêt les unes après les autres, les déplacements de personnes sont devenus impossibles, faisant plonger l’activité et avec elle les taux de croissance des plus grandes puissances de la planète.

Taux de croissance.
Taux de croissance. © Studio graphique FMM

Certes certains pays s’en sortent mieux que d’autres, c’est le cas notamment de la Chine qui a apparemment su mieux endiguer l’épidémie et redémarrer plus vite sa gigantesque économie. Mais au final, tous les continents subissent les effets de cette crise dont on ne voit pas le bout. Seule la perspective d’un vaccin, dans la mesure où il serait distribué partout, y compris dans les pays les moins riches, peut laisser espérer le retour des vies quotidiennes habituelles et des échanges commerciaux. Une reprise attendue notamment par le secteur touristique, l’un des plus durement touchés depuis la fermeture de nombreuses frontières et l’interruption quasi-totale des vols internationaux.

Tourisme mondiale.
Tourisme mondiale. © Studio graphique FMM

Malgré cette situation que certains qualifient d’apocalyptique tant elle a provoqué des dégâts sur l’emploi (formel ou informel) et sur le moral des hommes et des femmes privées de ressources, certains essaient pourtant de ne pas baisser les bras. Radio France Internationale a décidé de leur donner la parole lors d’une journée spéciale consacrée aux initiatives destinées à éviter un naufrage économique. Sur l’antenne, le site internet et les différents supports numériques, vous pourrez voir et entendre celles et ceux qui réfléchissent le monde d’après en agissant au présent.

Interview exclusive

Dès la matinale à partir de 6 heures TU (présentée par Andréane Meslard et Dominique Baillard), il sera ainsi question des mobilisations humanitaires comme celle de l’organisation Enda en Afrique de l’Ouest. L’un de ses dirigeants, Moussa Mbaye, est l’un des invités de cette émission spéciale où l’on retrouvera aussi Idrissa Diallo, un entrepreneur bissau-guinéen spécialisé dans le tourisme et l’agro business et l’éminent spécialiste de la pauvreté et des inégalités François Bourguignon.

Édition spéciale Covid-19 -Comment éviter le naufrage économique ? Partie 1 [ 7h-8h]

Mais une invitée de marque attend également nos auditeurs : la directrice générale du Fonds monétaire international Kristalina Georgieva a accordé un entretien exclusif à RFI pour livrer sa vision de cette crise et à quelques heures du sommet du G20, lancer un appel aux grandes puissances à la solidarité envers les pays les plus pauvres et les plus touchés. Il sera notamment question de la suspension de la dette réclamée par certains. Un dossier qui pourrait franchir une étape supérieure lors du sommet sous présidence saoudienne les samedi 21 et dimanche 22 novembre.

Édition spéciale Covid-19 -Comment éviter le naufrage économique ? Partie 2 [8h-9h]

Les magazines mobilisés

Tout au long de la journée, les magazines de RFI se pencheront eux aussi sur les conséquences économiques de la pandémie. Appels sur l’Actualité avec Juan Gomez donnera la parole aux auditeurs. Emmanuelle Bastide, dans 7 milliards de voisins s’intéressera au sort des enfants. Grand reportage nous emmènera en Inde avec les travailleurs migrants alors qu’Accents d’Europe vous fera voyager en Grèce et au Royaume-Uni où le footballeur Marcus Rashford force le gouvernement britannique à distribuer des repas pour les enfants défavorisés et encourage le plus grand nombre à la lecture des livres.

Vous m’en direz des nouvelles mettra en valeur un travail qui retrace le parcours de femmes sans abris pendant la période du confinement. C'est pas du Vent  se demandera comment éliminer la pauvreté dans la limite des ressources planétaires et Accents du Monde  réunira autour de Philippe Lecaplain les journalistes des rédactions en langues étrangères de RFI qui offriront une vision mondiale de cette crise qui n’épargne presque personne.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.