Accéder au contenu principal

IBM prévoit de supprimer environ 1300 emplois en France

Ces quelque 1300 suppressions de postes en France s'inscrivent dans une restructuration mondiale d'IBM qui emploie 400000 personnes dans le monde.
Ces quelque 1300 suppressions de postes en France s'inscrivent dans une restructuration mondiale d'IBM qui emploie 400000 personnes dans le monde. ASSOCIATED PRESS - Seth Wenig
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le géant de l’informatique américain IBM prévoit notamment de supprimer environ 1 300 emplois en France. C’est le quart de ses effectifs qui devrait disparaître d’ici 2022 dans le cadre d’une restructuration mondiale.

Publicité

Plus de 20% des effectifs d’IBM en Europe pourraient être supprimés. Il s’agit d’une réorganisation à grande échelle et d’un tournant majeur pour le géant américain qui souhaite se concentrer sur le « cloud», l'informatique dématérialisée, tout en se séparant de son activité dite d’infogérance, ancestrale division qui assure le support technique de ses clients dans près de 155 pays.

Pour la France, les détails de ces suppressions de postes massives ne sont pas encore connus. Un plan de départs volontaires devrait être mis en place puis sans doute des licenciements, avancent les syndicats très inquiets.

Selon eux, il s’agirait de faire partir les salariés les plus âgés. Pour l’Unsa, premier syndicat au sein de l’entreprise en France, le changement de stratégie est clair : « IBM se débarrasse des anciens métiers et des plus de 50 ans pour se focaliser sur les nouveaux métiers comme le cloud ou l’intelligence artificielle avec moins de salariés et plus jeunes. »

L’entreprise mise sur ces nouvelles technologies pour renouer avec la croissance après plusieurs années de résultats en berne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.