Accéder au contenu principal

En France, les commerces et rayons «non essentiels» peuvent rouvrir

A partir de ce samedi 28 novembre, les librairies peuvent rouvrir leurs portes. Ici à Lille.
A partir de ce samedi 28 novembre, les librairies peuvent rouvrir leurs portes. Ici à Lille. AP - Michel Spingler
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La France entame ce samedi 28 novembre l'allègement de son confinement, avec la réouverture des commerces et rayons de produits dits « non essentiels ». À condition qu'ils adoptent un protocole sanitaire renforcé. 

Publicité

C'est la première étape du plan de déconfinement dévoilé la semaine dernière par le président Emmanuel Macron. Cette réouverture des commerces et des rayons « non essentiels » était très attendue, surtout par les petits commerçants en cette période propice aux achats de cadeaux de Noël. Les grandes surfaces pourront elles aussi rouvrir leurs rayons jouets, livres ou encore habillement.

Francis Palombi, le président des commerçants de France indépendants, se veut optimiste. « Je suis convaincu que les consommateurs ont attendu la réouverture des commerces indépendants, affirme-t-il. On a réalisé que des villes sans commerces, c'était le désert. Tout va repartir. » 

Certaines règles d'accueil devront cependant être durcies. La jauge, notamment, passera d'un client pour 4 mètres carrés de surface de vente, à un client pour 8 mètres carrés. Le mobilier et les rayonnages n'entrent plus dans le calcul et les salariés des commerces ne sont pas comptabilisés. Un sens unique de circulation est recommandé et les grandes surfaces devront prévoir un système de comptage.  

« Nous sommes très contents et nous allons mettre les bouchées doubles pour rattraper le retard accumulé, se réjouit Maïssa, commerçante de quartier à Paris. Mais nous restons conscients que ce n'est pas un déconfinement. Il faut continuer à faire attention. » 

Les horaires d'ouverture ont été élargis. Les commerces pourront rester ouverts jusqu'à 21h et des dérogations seront accordées pour leur permettre d'ouvrir le dimanche. Enfin, pour les personnes vulnérables, les enseignes pourraient leurs réserver des créneaux horaires.  

Les salles de spectacles, les musées, les bars, les restaurants, les salles de sport ou encore les foires et les salons devront en revanche encore patienter avant de pouvoir accueillir du public.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.