Accéder au contenu principal

2020, année record pour l'épargne en France du fait de la crise

Le siège de la Banque de France, à Paris.
Le siège de la Banque de France, à Paris. © AFP/ JOEL SAGET
Texte par : RFI Suivre
2 mn

2020 s’annonce comme une année record pour l’épargne en France. Selon les derniers chiffres de la Banque de France, les Français ont épargné 90 milliards d’euros supplémentaires sur les neuf premiers mois de l’année, du fait de la crise sanitaire et économique.

Publicité

Champions européens du bas de laine, les Français n’ont jamais autant épargné en si peu de temps. Leur taux d’épargne a presque doublé. À la fin de l’année dernière, juste avant la crise sanitaire, il se situait à 15 %. Six mois plus tard, en juin, il est passé à 26,7 %. 

Selon les données de la Banque de France, en dix mois, les Français ont épargné 90 milliards d’euros supplémentaires, soit l’équivalent de 4 % du PIB. À titre de comparaison, l’an passé, ils ont mis de côté 143 milliards d’euros.

Cette hausse spectaculaire est due essentiellement au confinement et à l’arrêt de l’activité. Mais aussi à l’aspect anxiogène de la situation économique. Inquiets, les Français qui le pouvaient se sont constitué une épargne de précaution. Ils ont placé 25 milliards d’euros sur leur livret A, toujours plébiscité par les épargnants qui ne veulent prendre aucun risque. A contrario, ils ont retiré 7,3 milliards d’euros de leur assurance-vie. 

Un Français sur quatre déclare avoir pu mettre de l’argent de côté, et seuls les ménages qui gagnent plus de 3 700 euros par mois ont pu augmenter leur taux d’épargne. Enfin, les femmes ont moins épargné que les hommes parce qu’elles occupent des emplois plus précaires et moins bien rémunérés.

► À lire aussi : Covid: les Français ont épargné près de 100 milliards, l’équivalent du plan de relance

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.