Automobile: Stellantis, l’union des groupes PSA et Fiat-Chrysler

L'union entre PSA et Fiat-Chrysler est baptisée Stellantis.
L'union entre PSA et Fiat-Chrysler est baptisée Stellantis. MARCO BERTORELLO, Joël SAGET AFP/Archivos
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Stellantis naît officiellement ce samedi 16 janvier. C’est le nom de l’union des groupes PSA et Fiat-Chrysler. Ce vaste mariage donnerait naissance au quatrième groupe automobile mondial en termes de véhicules vendus.

Publicité

Stellantis abritera sous le même toit quatorze marques emblématiques comme Peugeot, Jeep, Fiat, Alfa Romeo ou Maserati. Le nouvel ensemble comptera plus de 400 000 salariés à travers le monde pour un volume de ventes de près de 8 millions de véhicules en 2019, soit avant la crise sanitaire.

►À lire aussi : PSA et Fiat-Chrysler scellent leur mariage

Si aucune fermeture d’usine n’est prévue, ce rapprochement devrait permettre aux deux groupes de faire des économies : environ 5 milliards d'euros par an, en réduisant leurs coûts de développement et de construction.

Question de survie

Grâce à cette union, Fiat-Chrysler pourrait renforcer sa présence en Europe en profitant de la bonne implantation de PSA sur le Vieux continent. De son côté, le constructeur français pourrait se réimplanter aux États-Unis grâce à son allié Italo-américain.

Pour les analystes du secteur, cette fusion est une question de survie dans le contexte actuel où les deux groupes sont confrontés aux effets dévastateurs de la crise sanitaire. Par exemple, PSA a annoncé ce jeudi que ses ventes ont chuté de plus de 27 % en 2020.

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail