Le Covid-19 a fait chuter les investissements dans le monde en 2020

Vue aérienne du port de Shenzen en 2015 (image d'illustration).
Vue aérienne du port de Shenzen en 2015 (image d'illustration). Wikimedia Commons CC BY-SA 4.0 Gigel.atat
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La crise sanitaire a provoqué une baisse de 42% des investissements directs étrangers. Ils ont atteint 859 milliards de dollars en 2020. C’est ce que révèle un rapport publié par la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced). Les pays développés enregistrent une plus forte baisse que les économies en développement.

Publicité

Les investissements étrangers dans les pays développés ont chuté de près de 70% en 2020, pour atteindre 229 milliards de dollars. Ces mauvais chiffres s’expliquent par la crise sanitaire et les mesures de confinement.

Si l’Europe et les États-Unis sont particulièrement touchés, toutes les régions du monde sont concernées. L’Amérique latine paie également un lourd tribut avec une chute de 37% des investissements, tout comme le continent africain avec moins 18%. La faute à la pandémie, mais également à la faiblesse des cours des matières premières, en particulier du pétrole.

L'Asie tire son épingle du jeu

L’Asie est celle qui s’en sort le mieux. La Chine qui s’est rapidement relevée de la pandémie, arrive en tête du classement des bénéficiaires. L’Inde également, portée par l’attractivité de son secteur numérique.

Avec la récession mondiale, les 5 000 premières multinationales qui représentent l’essentiel des investissements étrangers dans le monde, ont vu leurs bénéfices baisser. Ce qui les a conduites à réévaluer leurs nouveaux projets d’investissements. Une tendance à la baisse qui devrait se poursuivre en 2021.

►À lire aussi : Le Covid-19 a détruit des centaines de millions d'emplois dans le monde, selon l'OIT

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail