Covid-19: la France enregistre une récession historique en 2020

L'économie française a sombré en 2020. Selon une première estimation de l'Insee, le PIB a plongé de 8,3%. Le PIB a reculé au dernier trimestre, mais seulement de 1,3%, on est donc très loin des -13,7% du deuxième trimestre (image d'illustration).
L'économie française a sombré en 2020. Selon une première estimation de l'Insee, le PIB a plongé de 8,3%. Le PIB a reculé au dernier trimestre, mais seulement de 1,3%, on est donc très loin des -13,7% du deuxième trimestre (image d'illustration). ERIC PIERMONT / AFP

L'économie française a sombré en 2020. Le pays a enregistré une récession historique l'an dernier sur fond de crise de Covid-19. Selon une première estimation de l'Insee, le PIB a plongé de 8,3%.

Publicité

Le PIB a plongé de 8,3% mais malgré ce chiffre faramineux, c'est un peu mieux que prévu que les -9% anticipés précédemment par l'Insee et la Banque de France et bien mieux que les -11% prévus par le gouvernement, même s'il reconnaissait avoir été prudent.

En fait, l'économie a mieux résisté au confinement de novembre que ce que prévoyaient la plupart des économistes. Le PIB a bel et bien reculé au dernier trimestre, mais seulement de 1,3%. Nous sommes donc très loin des -13,7% du deuxième trimestre.

Cette meilleure tenue tient, selon une économiste de Euler Hermes, à la résilience de l'investissement privé et surtout public. Cela a notamment soutenu la construction. Le fait que les écoles soient restées ouvertes a également permis aux parents de travailler et à l'économie de tourner.

Des chiffres dans le rouge mais une « capacité de rebond de la France » 

D'une manière générale, tous les chiffres sont dans le rouge, de la consommation à la production, des exportations aux importations, bien que dans des proportions différentes.

Pour le ministre de l'Économie, les chiffres dévoilés par l'Insee confirment « le choc sans précédent », mais montrent aussi « la capacité de rebond de la France ». Un rebond qui n'atteindra peut-être pas les 6% espérés en 2021. 

Un économiste de Rexecode s'attend à un premier semestre plombé par le probable durcissement des mesures sanitaires.

À lire: Covid-19: comment éviter le naufrage économique?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail