Un entrepreneur bordelais lance le premier vin au cannabis en France

Un entrepreneur bordelais a fait le pari d’associer le vin et le CBD (abréviation de cannabidiol), une molécule relaxante et controversée issue du cannabis.
Un entrepreneur bordelais a fait le pari d’associer le vin et le CBD (abréviation de cannabidiol), une molécule relaxante et controversée issue du cannabis. AFP/Archivos

Mélanger vin et cannabis, c'est possible à condition que cela reste « une boisson à base de vin ». Un Bordelais de 28 ans a osé associer le vin et le CBD, abréviation de « cannabidiol », une molécule relaxante et controversée issue du cannabis. Une innovation qui lance un pavé dans la mare dans le monde du vin, dans un contexte juridique en pleine évolution en France, 

Publicité

Burdi W est une boisson qui mélange un vin issu du cépage bordelais rouge, petit verdot, avec la molécule CBD, qui ne présente pas de risques addictifs.

Raphaël de Pablo, exploitant d'une ferme médicinale en Gironde, a eu cette idée après avoir passé deux ans au Canada. Un sacrilège dans le monde du vin ? Pas du tout, répond Arnaud Daphy, associé de l'agence Sowine. 

« C'est une innovation qui s'inscrit vraiment dans une tendance très forte dans les pays nord-américains, mais qui est en train d'arriver en Europe, explique-t-il. Les produits à base de CBD, cette molécule dérivée du cannabis, on va en avoir de plus en plus parce que la législation s'assouplit. »

Des produits à base de bière, de whisky ou de vin et qui ne viennent pas, selon Arnaud Daphy, concurrencer les produits nobles : « Ça s'adresse à un public plutôt jeune. Dans le cas d'une consommation récréationnelle. C'est pour cela, que ce n'est pas pour moi un concurrent du vin. On n'est pas du tout sur une consommation culturelle ou une consommation gastronomique. »

Venue de Californie, où elle attire des investisseurs fortunés, cette nouvelle boisson à base de vin et de cannabis pourrait connaître un bel avenir en France. L'Hexagone compte déjà 400 boutiques vendant des produits issus du CBD. Soit quatre fois plus qu'il y a deux ans. 

À écouter aussi : Quelles recherches sur le cannabis à visée thérapeutique?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail