Alibaba risque une amende record en Chine pour pratiques anti-concurrentielles

Le géant chinois du e-commerce Alibaba a dévoilé le 2 février 2021 des résultats trimestriels robustes, au moment où le groupe fondé par Jack Ma est dans le collimateur de Pékin.
Le géant chinois du e-commerce Alibaba a dévoilé le 2 février 2021 des résultats trimestriels robustes, au moment où le groupe fondé par Jack Ma est dans le collimateur de Pékin. AP - Ng Han Guan

Soupçonné de pratiques anti-concurrentielles, le géant du numérique chinois se trouve dans le viseur des autorités chinoises depuis des mois.

Publicité

L'amende pourrait dépasser les 975 millions de dollars payés en 2015 par Qualcomm. Le fabricant américain de puces électroniques avait alors écopé de la plus grosse amende anti-monopole jamais infligée par Pékin. On ne dispose pas de beaucoup plus de détails pour l'instant. L'information du Wall Street Journal n'a pas été commentée par Alibaba, ni officialisée par l'administration chinoise de la régulation des marchés. 

Jack Ma éloigné

Alibaba fait l'objet d'une enquête depuis fin décembre pour « suspicions de pratiques monopolistiques ». Selon le Wall Street Journal, les autorités reprochent à la plateforme numérique d'obliger les commerçants qui vendent sur ses sites à lui accorder l'exclusivité. Il ne s'agit que d'une partie des difficultés du groupe, dans le collimateur des autorités depuis novembre. L'introduction d'Ant Group avait été annulée in extremis et son fondateur Jack Ma avait disparu de la sphère publique pendant plusieurs mois, un épisode qui avait suivi son discours très critique à l'égard du régulateur chinois. 

 

Ne pas écraser une entreprise populaire

Malgré tout, d'après le journal américain, Pékin ne souhaite pas « écraser une entreprise aussi populaire auprès des Chinois que des investisseurs étrangers tant qu'elle s'aligne davantage sur le Parti communiste ». Ces informations ont été saluées par les marchés. Le titre Alibaba gagnait près de 2 % à la Bourse de Hong Kong aujourd'hui. 

► À lire aussi : E-commerce: Alibaba «en très grande forme», malgré la pression de Pékin

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail