États-Unis: une coalition de PME veut briser le monopole d'Amazon

Des milliers de PME dénoncent les pratiques commerciales du géant américain de l'e-commerce Amazon.
Des milliers de PME dénoncent les pratiques commerciales du géant américain de l'e-commerce Amazon. AP - Michel Spingler

Des dizaines de milliers de patrons de PME regroupés dans une alliance baptisée « Small Business Rising » (« Les petits entreprises vent debout ») ont lancé ce mardi 6 avril une campagne. Objectif : réclamer des lois anti-monopole plus strictes et mettre fin à la toute-puissance d’Amazon. 

Publicité

Fossoyeur des PME, rouleau compresseur... Les attaques pleuvent sur le géant du commerce en ligne. Une coalition de près de soixante mille petites entreprises dénoncent les pratiques commerciales d’Amazon. La firme de Jeff Bezos empoche aujourd’hui plus de de la moitié de l’argent dépensé en ligne par les Américains.

C'est l'urgence pour ces commerçants. Il y a cinq ans, sur chaque vente réalisée via Amazon, la plateforme prélevait une moyenne de 19 % de commission. Aujourd’hui, elle prélève 30 %. Ce qui représente un sérieux manque à gagner pour ces PME.

Espoirs en Joe Biden 

Avec cette campagne, elles attendent une action concrète de l'administration démocrate. En mars dernier, Joe Biden a clairement affiché son intention de s'en prendre aux monopoles des GAFA (Google, Apple, Facebook et donc Amazon).

Le président américain a nommé Lina Khan à la tête de la Commission fédérale du commerce, arbitre de la concurrence. Cette juriste est connue pour ses positions très critiques à l’égard de leur pouvoir. Elle est même perçue comme l’ennemie public numéro un d’Amazon.

 À lire aussi : États-Unis: la lutte historique des employés d’Amazon en Alabama

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail