Microsoft acquiert un spécialiste de l'intelligence artificielle

Microsoft à Los Angeles, en Californie.
Microsoft à Los Angeles, en Californie. © REUTERS - Lucy Nicholson

Le géant de l'informatique Microsoft s'offre un spécialiste de l'intelligence artificielle : Nuance Communications. L'opération a coûté à Microsoft 19,7 milliards de dollars. Il s'agit de la deuxième plus importante acquisition pour la firme de Bill Gates après l'achat de LinkedIn en 2016.

Publicité

Basée à Burlington, à la périphérie de Boston, Nuance Communications, fondée en 1992, crée et commercialise des logiciels d’imagerie et de reconnaissance vocale notamment dans le secteur de la santé.

Son rachat par Microsoft est un exemple de plus de la stratégie de diversification entreprise à marche forcée depuis le début des années 2000 par le groupe créé par Bill Gates. Déjà présent dans le jeu vidéo, dans le cloud, le groupe de Redmond est également propriétaire de Skype, le logiciel d'appels téléphoniques par internet, et du réseau social professionnel LinkedIn acquit en 2016 pour 27 milliards de dollars.

Télémédecine

Grâce à cette nouvelle acquisition, Microsoft met un pied dans le secteur très prisé de l'intelligence artificielle. « L'intelligence artificielle est la priorité cruciale dans le secteur technologique, et les soins de santé sont son application la plus urgente », a commenté Satya Nadella, le PDG de Microsoft.

Toutefois, cette opération ne marque pas le début du partenariat entre les deux entreprises, car depuis 2019 elles collaborent dans la télémédecine, un secteur qui a connu son essor à la faveur des confinements à travers le monde, en pleine pandémie de Covid-19.

À écouter aussi : L'intelligence artificielle au service de la médecine en Afrique

C'est aussi sous la pression de la pandémie que le géant informatique a intégré à son logiciel de visioconférence Teams un programme de son partenaire qui permet la retranscription des conversations médicales à distance. 

Nuance Communications garde à sa tête son actuel PDG, Mark Benjamin. L'entreprise, qui employait plus de 7 100 personnes au 30 septembre, a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 1,48 milliard de dollars. Dès l'annonce du rachat, le titre de l'entreprise bondissait de 16% en Bourse.

Un appétit grandissant

Outre l'intérêt d'une telle acquisition pour Microsoft dans le secteur de la santé et de la technologie, cette acquisition « pourrait être la première étape vers un appétit grandissant de rachat d'entreprises en 2021 », souligne Daniel Ives, analyste pour Wedbush. Son officialisation survient en effet quelques mois seulement après le rachat par Microsoft de ZeniMax, la maison-mère de l'éditeur de jeux vidéos Bethesda Softworks pour 7,5 milliards de dollars.

En outre, la presse anglo-saxonne s'est fait l'écho ces derniers mois de discussions en vue d'autres rachats, dont celui de la plateforme de photos Pinterest mi-février, dans une potentielle transaction à 51 milliards de dollars, et celui de la populaire plateforme de messagerie instantanée Discord fin mars pour environ 10 milliards de dollars.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail