Cryptomonnaies: la plateforme Coinbase entre à Wall Street en fanfare

Le logo de l'application Coinbase sur smartphone, le 13 avril 2021.
Le logo de l'application Coinbase sur smartphone, le 13 avril 2021. AP - Richard Drew

C’est l’événement le plus attendu de l’année à Wall Street. Coinbase, la plus importante plateforme américaine d'échanges de cryptomonnaies, est introduite ce mercredi 14 avril à la bourse de New York sous l’acronyme « coin ». Cotée sur l’indice Nasdaq, sa valorisation en bourse est estimée à plus de 100 milliards de dollars. Quelle est cette entreprise qui affole les investisseurs ?

Publicité

Coinbase, fondée en 2012 à San Francisco en Californie, permet d’acheter et de vendre une cinquantaine de monnaies virtuelles, dont les leadeurs du marché le Bitcoin et l’Ether. La plateforme revendique 56 millions d’utilisateurs, dont environ six millions réalisent des transactions chaque mois.

Profitant de l’ascension fulgurante des cryptomonnaies, son chiffre d’affaires atteint actuellement 1,8 milliard de dollars, soit dix fois plus qu’il y a un an. Coinbase s’attend également à un bénéfice net de plus de 700 millions de dollars au premier trimestre de cette année : c’est presque le double de la totalité des profits réalisés en 2020. Des performances qui devraient provoquer un engouement des investisseurs pour les actions de l’entreprise lors de l’introduction en bourse. Le Nasdaq a fixé, mardi soir, à la veille de son introduction, le prix de référence de Coinbase à 250 dollars l'action.

Mais outre ses succès, la start-up californienne a aussi connu des déboires avec l'autorité américaine de régulation des marchés et des produits dérivés. Cette dernière a accusé le géant des cryptomonnaies d’avoir manipulé le marché et d’avoir fourni de fausses informations sur ses volumes des transactions. La plateforme a été condamnée à payer une amende de 6,5 millions de dollars. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail