Le président chinois Xi Jinping contre le projet de la taxe carbone de l'UE

Le président chinois Xi Jinping dénonce le projet de taxe carbone de l’Union européenne.
Le président chinois Xi Jinping dénonce le projet de taxe carbone de l’Union européenne. Reuters

Un sommet par visioconférence sur les enjeux du climat s’est tenu ce 16 avril entre les dirigeants français, allemand et chinois, à l'invitation d'Emmanuel Macron. Le président chinois Xi Jinping a réitéré l’engagement de son pays à parvenir d'ici 2060 à la « neutralité carbone ». Il a surtout profité de cette rencontre pour dénoncer le projet de taxe carbone de l’Union européenne.

Publicité

La Commission européenne proposera d’ici juin un texte sur l’instauration d’une taxe carbone aux frontières de l’Union européenne qui pénaliserait certaines importations en provenance de pays ayant des normes climatiques moins strictes. Il s’agit de produits tels que l’aluminium, l’acier, le ciment ou encore le verre.

Ce projet vise à la fois à réduire l’empreinte carbone et préserver les entreprises européennes de la concurrence déloyale venue de l’étranger. La Chine, premier émetteur de gaz à effet de serre, craint que ses produits soient trop pénalisants.

À lire aussi : Les mines de bitcoins contredisent les objectifs zéro carbone de la Chine

Lors du sommet avec ses homologues français et allemand, le président chinois a estimé que la lutte contre le changement climatique ne devait pas être un prétexte pour édifier des barrières commerciales.

La Chine n’est pas le seul pays à se lever contre ce projet européen. C’est le cas des États-Unis, deuxième plus gros pollueur au monde. La nouvelle administration américaine est certes en faveur de la lutte contre le changement climatique à condition que cela ne gêne pas la compétitivité des entreprises américaines.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail