Netflix ralentit sa course

Netflix accumule moins de nouveaux abonnés que prévu et chute en Bourse
Netflix accumule moins de nouveaux abonnés que prévu et chute en Bourse REUTERS - Dado Ruvic

La période propice de la pandémie touche à sa fin pour Netflix. Le leader du streaming vidéo termine le premier trimestre avec près 208 millions d’abonnés payants dans le monde. C’est 2 millions de moins que ce que Netflix avait promis aux investisseurs. Un résultat immédiatement sanctionné par les marchés. Son titre a perdu plus de 10% après la clôture du Nasdaq.

Publicité

Net ralentissement pour Netflix, qui fait moins bien que prévu malgré une croissance de 14%. Plusieurs raisons expliquent cette baisse du nombre d’abonnés payants. D’abord, le déconfinement. Ensuite, le manque de renouvellement de ses contenus. Enfin, l’arrivée de concurrents féroces.

Netflix perd du terrain face à HBO Max et surtout Disney+. Il y a trois ans, le leader du streaming avait près de la moitié du marché américain. Aujourd’hui, il en détient 30%. Le pionnier du streaming est désormais proche de la saturation aux États-Unis, son plus gros marché. La plateforme ne table désormais que sur 1 million d'abonnés supplémentaires pour le trimestre en cours, contre 10 millions l'année dernière à la même période.

Davantage de productions originales

Son concurrent Disney+, qui a démarré fin 2019, enregistre aujourd’hui 95 millions d'abonnés grâce au lancement de son nouvel onglet « Star » qui dispose d’un immense catalogue à destination d’un public plus âgé. Disney+ propose également des prix peu élevés par rapport aux autres plateformes.

À lire aussi : L’Amour au temps du corona, une mini-série confinée enthousiasmante

Pour relancer sa croissance, Netflix compte désormais sur le marché européen et sur de nouveaux contenus à partir de cet été avec le retour de séries très populaires comme Sex Education ou La Casa de Papel. Netflix va également reprendre les tournages à la faveur de la campagne de vaccination contre le Covid-19. Le groupe va dépenser plus de 17 milliards de dollars pour des productions originales cette année. Netflix en a les moyens financiers. Son bénéfice au premier trimestre a bondi pour atteindre 1,7 milliard de dollars.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail