Nintendo bat des records de profit durant la pandémie

La nouvelle Switch lancée en 2017, moins chère, plus maniable, est bien la star des gamers, plus nombreux que jamais depuis l'apparition du virus.
La nouvelle Switch lancée en 2017, moins chère, plus maniable, est bien la star des gamers, plus nombreux que jamais depuis l'apparition du virus. Philip FONG AFP

Alors que le monde subit toujours la pandémie, certaines entreprises battent des records de profit. C'est le cas de Nintendo. Le groupe japonais de jeux vidéo voit son bénéfice exploser de plus de 85% en un an. La fin progressive des confinements en Europe et aux États-Unis n'est donc pas une bonne nouvelle pour l'inventeur de l'ultra populaire console Switch.

Publicité

28 millions de consoles vendues depuis un an, 25 millions prévues pour l'exercice à venir. La nouvelle Switch lancée en 2017, moins chère, plus maniable, est bien la star des gamers, plus nombreux que jamais depuis l'apparition du virus, avec des jeux ultra rentables, notamment les dernières versions d'Animal Crossing ou Mario Kart.

Une décennie après la Wii et la DS, Nintendo attire de nouveaux publics, pas forcément chez les plus jeunes. Pour les adeptes de franchises inoxydables, comme Donkey Kong, Zelda, Pokémon, ou encore Mario, le télétravail permet parfois aussi des moments de détente.

La menace d'une pénurie de puces électroniques

Mais l'horizon n'est pas sans nuages pour le fleuron japonais, menacé comme son concurrent Sony et sa PlayStation, par la pénurie de puces électroniques. L'accélération de la vaccination dans de nombreux pays incitera aussi certains joueurs à quitter leur canapé.

La lumière viendra peut-être des jeux mobiles, parfois en réalité augmentée, d'une nouvelle version de la Switch, encore plus sophistiquée, et d'un parc d'attraction à Osaka centré sur l'univers du plombier à la casquette rouge. Il a fini par ouvrir, après un an de retard, pandémie oblige...

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail